- Forum consacré au monde de Dragons de DreamWorks -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 21:31

Foudre

avatar
Merci à tous pour vos commentaires ^^. J'aimais bien l'idée que Varek encourage Harold Wink. Les aveux seront dans le prochain chapitre promis Wink
Je vais essayer de rallonger mes chapitres Smile Merci encore ! I love you

27 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 21:58

Rafxsulfuslovestory

avatar
De rien ! Jai vraiment hâte Smile


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

28 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 24 Aoû 2015 - 17:15

Foudre

avatar
Salut tout le monde, me voilà pour un nouveau et dernier chapitre de cette fanfiction. J'ai une petite surprise pour vous à la fin ^^.
Bonne lecture à tous Smile

Chapitre 4

Il fut soulagé d’entendre sa voix. Krokmou lança un tir plasma pour éclairer la grotte. Enfin il l’aperçut, au loin une torche à la main. Ils la rejoignirent.
_ « Astrid » souffla Harold. « Tu vas bien ? »
_ « Oui sa va, mais Tempête est blessée…».
Elle se retourna et rejoignit à la course Tempête.
_ « Du calme ma belle, c’est Harold et Krokmou » la rassura Astrid.
Harold se rapprocha et remarqua son atèle.
_ « Son aile est cassée ? » demanda-t’il
_ « Oui, un éclair a cassé une branche juste au dessus de nous et elle est tombée sur son aile » lui expliqua-t’elle.
_ « Nous sommes passés devant tout à l’heure. Tu as bien fais de lui poser cette atèle. Le temps de rentrer sur Beurk, les os de son aile auront commencé à se ressouder ».
Il aperçut des marques de brûlures sur la dragonne. Il se leva et fouilla dans la sacoche de Krokmou. Il y trouva un petit flacon.
_ « Cela devrait cicatriser tes brûlures » expliqua-t’il à Tempête. Celle-ci gémit de douleur quand Harold appliqua une pâte épaisse sur ses blessures. Mais après elle sentit les brûlures s’atténuaient.
_ « Voilà » dit-il en finissant son travail. « Maintenant reposes-toi ».
Tempête se calla encore plus près d’Astrid, lui réclamant des caresses.
Un silence pesant s’installa entre les deux jeunes vikings. Harold ne savait pas par ou commencer. Dès qu’il était avec Astrid, il devenait nerveux. Mais il devait lui parler, lui dire la vérité.
Il prit donc son courage à deux mains et se lança.
_ « Astrid, je … il faut qu’on parle. Je… »
_ « Je n’ai pas envie de parler avec toi ! » le coupa-t’elle.
Non de Thor, ça s’annonçait mal pour le jeune viking. Elle ne le regardait même pas. Il pouvait quand même sentir sa colère.
Il tenta de se rapprocher mais Tempête, en pointant ses épines lui fit comprendre que ce n’était pas une bonne idée. Krokmou grogna contre Tempête et se plaça devant Harold pour le protéger.
_ « Non mon grand, ne t’inquiètes pas ça va aller » le rassura-t’il en le poussant légèrement.
Harold pouvait comprendre la réaction de Tempête. Elle protégeait Astrid. Et dans un sens, il méritait cette hostilité pour avoir blessé tant de fois la jeune femme.
Il leva les mains et recula calmement de quelques pas.
_ « D’accord » fit-il à Tempête. « Ecoute-moi seulement quelques minutes et après promis je te laisse tranquille » rajouta-t’il à l’intention d’Astrid.
Celle-ci ne bougea et n’émit aucune réponse.
_ « S’il te plait Astrid, laisse-moi t’expliquer… » la supplia-t’il.
Elle n’avait pas envie de l’écouter. Que pouvait-il bien rajouter de plus sur l’évènement de ce matin. Rien que d’y repenser les larmes lui montèrent aux yeux. Mais elle ne pleurait pas, pas devant Harold !
Elle fit un geste rapide de la main pour l’inciter à continuer.
Harold souffla, au moins elle l’écoutait mais ce n’était pas gagné pour autant. Il ne savait pas par ou commencer.
_ « On s’inquiétait avec Krokmou quand Varek nous a dis que tu n’étais pas à l’académie aujourd’hui. Et avec ce temps… on est parti à votre recherche… » mais il fut interrompu par la voix jusque là silencieuse d’Astrid.
_ « Oh mais il ne faut pas t’inquiéter et te déplacer pour si peu Harold, on sait que tu as un emploi du temps très chargé ! » répondit-elle méchamment.
_ « J’ai toujours du temps pour toi ou la bande » rétorqua-t’il.
_ « Bin voyons ! C’est vrai, ce n’est pas comme si on ne te voyait pas depuis deux voir trois mois ».
Un point pour Astrid ! Mais quel idiot ! Il devait se concentrer sur l’essentiel.
_ « Ecoutes, tu as raison, je suis vraiment désolé ! Je vous ai délaissé toi, la bande et l’académie ».
Devant son manque de réaction, il poursuivit.
_ « Je sais que je t’avais promis de venir et que je t’ai énormément déçu ».
_ « Tu as juste des choses plus importantes à faire » le répondit-elle.
Il se sentit mal à l’aise, bien sur  que le village est important mais à ses yeux elle l’était beaucoup plus.
_ « Vous êtes bien plus important, la bande et… et toi ! » souffla-t’il tendrement en appuyant sur le dernier mot.
Elle lui jeta un rapide coup d’œil. Son cœur se réchauffa à cette phrase. Elle était importante pour lui ?! Harold avait beau être maladroit et idiot des fois, mais il reconnaissait toujours ses tords.
Enfin ! Enfin elle l’avait regardé. Bon ça été rapide mais c’était déjà ça ! Malheureusement il devait parler du sujet qui fâche…
_ « Et pour ce matin, je… »
_ « Ah oui ! Quelle sotte j’avais complètement oublié » rétorqua-t’elle sarcastiquement. « Félicitation Harold ! On peut dire que tu es chanceux. Sunniva est une grande et forte  guerrière. Qui est en plus la seule héritière de son village. Son père est très riche. Et elle est plutôt jolie » énuméra avec écœurement Astrid. « Elle sera une épouse parfaite pour toi ! » rajouta-t’elle amèrement.
_ « Peut-être mais elle ne le sera pas » dit-il en fixant Astrid dans les yeux qui elle avait relevé la tête à cette phrase. « Je ne me marierai pas avec Sunniva ».
_ « Je n’ai pas envie de rire Harold, alors arrête tout de suite tes blagues idiotes ! ».
_ « Astrid je ne me marierai pas avec elle ! » annonça-t’il fermement.
Astrid croisa les bras.
_ « J’ai écouté dire que ton père voulait planifier ce mariage ?! Tout le village en parle ».
_ « Non ! Non, il n’a jamais voulu me marier avec elle. On va dire que c’était un piège. S’il te lait Astrid crois-moi ! » la supplia-t’il.
Elle pouvait voir dans son regard, qu’il disait la vérité. Est-ce vrai alors ? Il n’allait pas se marier ! Son cœur avait eu quelques ratés. Elle souriait intérieurement.
_ « Astrid » reprit-il en se rapprochant d’elle. « Je voulais te dire quelque chose. Une chose que j’aurais du te dire depuis longtemps, mais j’avais trop peur de te l’annoncer, peur de ta réaction… Je ne voulais pas que tu me rejettes, qu’on perde notre amitié… ».
Il stressait… Ses mains bougeaient dans tous les sens, les passants dans ses cheveux. Un tic qu’il avait gardé quand une situation le déstabiliser.
Astrid  avait remarqué son malaise. Qu’avait-il de si important à lui dire pour le rendre aussi nerveux ? Ils étaient amis depuis longtemps, ils se confiaient tout. Et jamais Harold avait été dans cet état, du moins pas autant que ce soir !
_ « Je suis amoureux… » commença-t’il avant d’être coupé une fois de plus par Astrid.
_ « Oh ! Et qui est l’heureuse élue ? » demanda-t’elle avec colère et jalousie.
Harold se rapprocha encore d’elle, leurs corps se touchant presque. Le visage d’Astrid était encore caché de sa vue.
Il saisit son menton. Par Odin ! Qu’est ce qu’elle était belle ! Une vraie déesse tombait du ciel !
Il écarta la mèche qui masquait ses magnifiques yeux azurs. Il se noyait dans son regard tellement il était envoutant.
_ « C’est toi Astrid ! Ça toujours étais-toi ! ».
Sur le coup, Astrid fut choquée puis déstabilisée et perplexe. Etait-il vraiment amoureux d’elle ? L’avait-il vraiment choisie ? Son cœur se réchauffa, elle lui sourit.
Harold lui caressa la joue. Elle approfondit ce contact. Elle voulut parler mais Harold posa son doigt sur sa délicate bouche.
_ « Attends, laisse-moi finir. Je t’ai toujours aimé et ça même avant qu’on se connaisse. La première fois ou tu as volé avec moi, c’est l’un de mes meilleurs souvenirs. J’étais tellement heureux que tu sois la première à qui j’ai fais découvrir cette nouvelle aventure. J’ai pu également partager un moment rien qu’avec toi ! ».
Astrid sourit encore plus à ce souvenir. C’était l’un qu’elle chérissait le plus. Cela avait été un moment magique !
_ « Puis on est devenu amis. J’ai appris à te connaitre. En plus d’être la plus magnifique des vikings de l’archipel », Astrid rougissait de plus en plus. « Tu es intelligente, drôle, forte, généreuse et dévoué envers tes amis et ton village. Plus j’apprenais à te connaitre et plus mon amour pour toi devenait fort ».
Leurs cœurs battaient à cent à l’heure.
_ « Tu es ma meilleure amie, ma confidente. Maintenant, je ne vois plus ma vie sans toi ! Tu m’as toujours soutenu, aidé. Je peux toujours compter sur toi ! Le jour où tu m’as annoncé que tu voulais t’engager dans la garde de Beurk. J’ai été beaucoup attristé. Je me suis tellement habitué à ta présence, que cela mais vital maintenant ! Je ne pensais pas dire ça un jour, mais » dit-il en rigolant « Je ne remercierai jamais assez Dagur de s’être évadé de l’île des traites. Et ce malgré tous les problèmes qu’il nous a causé. Mais cela m’a permis de te garder auprès de moi » finit-il en rougissant.
Astrid était vraiment touchée par ses mots. Elle avait les larmes aux yeux.
Il s’arrêta, la regardant droit dans les yeux et reprit avec courage.
_ « Je veux vivre une nouvelle aventure avec toi Astrid ! ».
Il prit son visage en coupe, les yeux remplis de détermination mais intérieurement angoissé.
Il rapprocha son visage, se retrouvant à quelques centimètres de ses lèvres.
_ « Je t’aime Astrid ! » murmura-t’il dans un dernier souffle.
Il l’embrassa tendrement.
Astrid n’y croyait pas ! Harold l’embrassait !! Son cœur allait exploser, elle était tellement heureuse. Personne ne lui avait fait pareil déclaration. Il arrivait toujours à la surprendre. Elle l’aimait tellement !
Après avoir reprit ses esprits, elle répondit à son baiser.
Ils le rompirent, collant leurs fronts. Ils se regardèrent et rigolèrent.
_ « Je t’aime aussi Harold ! » lui avoua Astrid.
Harold lui sourit, saisit sa nuque et l’embrassa avec tout l’amour qu’il le portait. Les lèvres d’Astrid tellement douce, attirante qu’il pourrait rester des heures à l’embrasser.
Cette fois, Astrid ne se fait pas prier ! Elle agrippa les cheveux d’Harold et approfondit le baiser.
Ils s’embrassèrent encore et encore, ne s’arrêtant lorsqu’ils étaient à bout de souffle.
Krokmou, lui était allé rejoindre Tempête et s’était couché à ses côtés pour laisser à Harold et Astrid un peu d’intimité.
Au moment où ils se séparèrent, Astrid frappa Harold dans les côtes. Il se recula, se pliant de douleur. Il dévisagea la jeune femme.
_ « Aie ! » cria-t’il. « Mais qu’est ce qui te prends ?! ».
_ « Ça ! C’est pour m’avoir fait languir pendant des années ! » lui répondit-elle.
Il rigola, il avait l’habitude de ses coups. Il l’attira fermement jusqu’à lui, et plaqua ses lèvres contre les siennes avec passion.
Astrid fondit contre ses lèvres. Elle avait imaginé plusieurs scènes ou ils s’embrassaient mais celle-ci était juste magnifique. Elle s’était toujours demandé comment s’était d’embrasser Harold mais maintenant elle pouvait dire qu’il embrassait comme un dieu ! Elle adorait ça !
Elle prit le dessus et l’embrassa avec ferveur comme si sa vie en dépendait.
Leurs cerveaux étaient complètement déconnectés de la réalité, ne voyant qu’eux et leur amour.
_ « Je pourrais… très vite y prendre goût » s’amusa Astrid entre deux baisers.
Harold sourit à cette phrase.
_ « J’espère bien ! Parce que je ne suis pas prêt de te lâcher » déclara-t’il en la serrant d’avantage contre lui.
_ « Hum ! Très intéressant ! » susurra-t’elle sentant un frisson se propageait dans tout son corps.
Ils s’assirent près du feu, Astrid calait confortablement contre le torse musclé d’Harold.
Lui, avait enroulé ses bras autour d’elle. Sa tête calait sur son épaule et parsemant plusieurs baisers dans son cou, voulant sentir le plus possible sa peau.
_ « Tu sais, je t’ai aimé depuis le début » commença Astrid. « Même avant que tu installes la paix avec les dragons. Quand les autres se moquaient de toi, j’avais de la peine pour toi. Te voir être rejeté par le village juste parce que tu es différent. J’avais envie de les tuer avec ma hache ! Mais c’est cette différence que j’aime chez toi, en plus bien sur d’être drôle, intelligent et sexy » rougit-elle. Elle noua leurs mains et ne le quitta pas des yeux.
_ « Tu as été le premier à voir le bon chez les dragons, tu nous as amené la paix sur Beurk. Tu m’as fais découvrir le plaisir de voler. J’ai vécu des tonnes d’aventures avec toi que je n’oublierai jamais. Tu es l’une des meilleures choses qui me soit arrivée dans ma vie ! Et malgré que tu es attendu des années avant de te décider » se moqua-t’elle. « Je suis heureuse que tu l’es fais ».
_ « Je suis désolé que tu es du attendre aussi longtemps… Si j’avais ouvert les yeux et remarqué que tu m’aimais, on aurait perdu moins de temps » se désola-t’il.
_ « Ne t’inquiètes pas, on a toute la vie devant nous » dit-elle avec un sourire resplendissant. « Je t’aime ! ».
_ « Je t’aime aussi ! » lui répondit-il en embrassant passionnément.
Le lendemain matin, ils se réveillèrent paisible toujours dans le bras de l’autre. Ils profitaient de ce moment calme et intime.
Un peu plus tard, Harold et Krokmou partirent en direction de Beurk  pour chercher de l’aide. Par chance la tempête avait disparu laissant place à un magnifique ciel bleu.
Cela faisait plusieurs heures qu’Astrid et Tempête étaient sur la plage, guettant le moindre signe d’un bateau ou d’un dragon.
Astrid était en train d’appliquer la pâte médicinale d’Harold sur l’aile de Tempête, quand celle-ci se leva et poussa des cris de joie.
_ « Qu’est ce qu’il y a ma belle ? » demanda-t’elle et sourit quand elle regarda l’horizon. « Enfin ! » se réjouit-elle. « On va pouvoir te ramener sur Beurk et te soigner » dit-elle à Tempête en lui caressant la tête.
Quand le bateau arriva sur la terre ferme, Harold sauta du bateau et enlaça Astrid.
Stoick descendit lui aussi et remarqua le rapprochement des deux jeunes vikings. Il sourit de bonheur, il était fier de son fils. Il s’avança jusqu’à eux.
_ « Astrid ! Tout va bien ? On s’est beaucoup inquiété » fit le chef à la jeune viking.
_ « Je vais bien Chef, mais Tempête a été blessé cette nuit… ».
Stoick n’eut pas le temps de répondre qu’un grand gaillard à moustache le devança.
_ « Pardon Stoick, mais le devoir m’appelle » fit-il en riant.
Il ausculta Tempête sur toutes les coutures. Elle savait que Gueulfor savait ce qu’il faisait. Au village, on l’appelait : le Docteur des dragons !
_ « Tu as bien fait de lui poser une atèle Astrid. Arrivé sur Beurk, je lui poserai une plus solide, mais tu devrais rester tranquille et ne pas bouger ton aile dragon ! » ordonna-t’il à Tempête. Celle-ci acquiesça voulant se rétablir au plus vite pour retourner voler avec Astrid.
_ « On fera attention, merci Gueulfor ! » sourit Astrid.
_ « Qu’est ce qu’on ferait sans notre bon vieux docteur » se moqua Harold.
_ « Moques-toi gamin, mais si je n’étais pas là, vous seriez tous au Valhalla ! Comme je dis toujours le docteur Gueulfor est dans la place ! » dit-il fièrement.
Ils rigolèrent puis reprirent la direction de Beurk.
Une fois arrivée, Gueulfor s’occupa directement de la dragonne. Toute la bande se précipita vers le bateau pour savoir si elles allaient bien. Astrid leur expliqua toute l’histoire.
_ « Tu vois ! Je te l’avais dis qu’on devait sortir hier…On aurait vu le feu brulait les arbres, tu es vraiment nul » se lamenta Kranedur à Kognedur. Cela lui valut un coup de poing dans le ventre.
_ « Au faite Harold tu n’as pas oublié notre accord ? » demanda Varek.
Harold lui sourit, se rapprocha d’Astrid, la saisit par les hanches et l’embrassa. Tout le monde fut choqué et dégouté.
_ « Ah ! Je préfère ça, ça m’aurait gêné de les tuer » plaisanta Varek.
_ « Oh s’il vous plait faites ça ailleurs » se plaignit Kognedur alors qu’ils continuaient de plus belle.
_ « Quand je pense qu’elle a refusé ça » dit Rustik en se désignant « contre ce gringalet… Elle ne sait pas ce qu’elle a raté ! ».

Les jours passèrent et l’aile de Tempête était enfin ressoudée. Avec Astrid, elles commençèrent par des exercices simples, puis voyant les résultats positifs, elles essayèrent de s’envoler.
Cela faisait des jours qu’elles rêvaient de voler. Depuis des années, elles passaient leurs vies dans les nuages. C’était devenu vital pour toutes les deux.
Malgré son envie irrésistible de voler, Astrid ne voulait prendre aucun risque, et blesser une nouvelle fois Tempête. Harold l’avait rassuré, que tout allait bien se passer. Elles s’envolèrent et firent le tour de l’île, Harold et Krokmou à leur suite.

Des mois plus tard, Astrid avec l’aide de Varek avait emmené un groupe de jeunes dragonniers à la découverte de dragons sauvages. Elle voulait leur montrer comment gagner leur confiance.
Lors de leur exploration de la rive du dragon et des îles avoisinantes, ils purent observer des groncks, des milles-tonnerres, des cauchemars monstrueux, des terreurs nocturnes et même un typhoomerang. Tout le monde s’étaient moqués de lui, Varek avait beau être un expert des dragons, il en avait toujours peur.
Ils finirent par rentrer à la rive. Astrid se dirigea directement à la forge. Harold y passait le plus clair de son temps.
Depuis quelques jours, elle le trouvait étrange. Il était souvent distrait, et nerveux quand elle était à côté de lui. Elle comptait bien découvrir ce qu’il se passait.
Elle entra dans la forge qu’Harold avait construite. Cela lui évitait de faire de nombreux voyages sur Beurk et de continuer d’améliorer la selle de Krokmou.
Elle le vit de dos, torse nu et en sueur.
« Qu’est ce qu’il pouvait être sexy » pensa-t’elle.
Elle l’écoutait marmonner mais ne comprenait pas. Il était tellement absorbé dans ses pensées qu’il ne l’entendit pas approcher.
Elle enroula ses bras autour d’Harold. Celui-ci surprit sursauta, et se retourna en reculant, se dégageant ainsi de l’étreinte d’Astrid.
_ « Ce n’est que moi Harold ! » ria-t’elle en voyant sa tête.
_ « Oui… C’est toi… Astrid ! Quelle bonne surprise, quel bon vent t’emmène ? » fit-il en passant sa main dans ses cheveux.
Astrid était perplexe, il avait la même réaction que lorsqu’il y a des années plus tôt elle l’avait surpris dans la forge alors qu’il cachait Krokmou.
_ « Oh je viens juste voir mon dragonnier préféré » dit-elle en l’enlaçant. Elle déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Il y répondit avec plus de ferveur.
_ « Ca te dit d’aller faire un tout juste toi et moi ? » demanda-t’elle en faisant courir ses doigts sur son torse « On passe moins de temps ensemble ces jours-ci… ».
_ « Je sais… mais je ne vais pas pouvoir » répondit-il nerveux « J’ai encore beaucoup de choses en retard qu’il faut que je finisse ».
Elle s’éloigna de lui, déçu et en colère. Elle commença à se diriger vers la sortie, quand Harold lui attrapa le bras.
_ « Astrid attends… ».
_ « Tu vas me dire ce qu’il se passe enfin ?! » s’énerva-t’elle.
_ « Je ne vois pas de quoi tu parles… »
_ « Harold… J’ai bien remarqué que quelque chose n’allait pas. Tu es distant et distrait. S’il te plait, dis-moi ».
_ « Euh… d’accord, mais pas tout de suite. Prépares-toi pour huit heures ce soir, on ira à la plage on sera plus tranquille ».  
_ « D’accord mais tu m’en parles promis ? ».
_ « Promis ! Je vais rapidement finir tous ce que j’ai à faire et je te rejoins ».
_ « Ok, à tout à l’heure » finit-elle en l’embrassant.
Lorsqu’elle fut sortie de la forge, Harold souffla de soulagement. Elle n’avait pas remarqué son travail. Il devait vraiment lui en parler ce soir. Il avait tant de fois essayé sans jamais trouver le courage de lui avouer.
Cela le hanté jour et nuit. Il avait peur de perdre Astrid, qu’elle n’approuve pas ou qu’elle imagine sa vie autrement. Mais il se devait de lui dire !
Pour le moment il devait juste finir ce travail qui à ses yeux avait une grande importance.
Comme prévu, il rejoignit Astrid chez elle. Ils partirent tous les deux jusqu’à la plage. C’était leur coin à eux ou ils pouvaient profiter du calme et du bruit des vagues. Quand ils voulaient de l’intimité et aussi pour échapper à leurs amis, ils venaient ici. Ils aimaient s’allonger sur le sable fin et regardaient les étoiles, s’imaginant ce qu’il y avait dans le monde.
Arrivé sur place, Astrid devança Harold et regarda le ciel.
_ « C’est tellement magnifique ce soir tu ne trouves pas ? » interrogea-t’elle son petit ami.
N’ayant aucune réponse, elle se retourna. Il la fixait d’un air sérieux.
_ « Astrid ! Je t’ai promis la vérité et je compte le faire. Hum… Cela fait un moment que je voulais t’en parler mais quand j’en avais l’occasion, j’en perdait tout courage… ».
Il souffla un bon coup et se lança.
_ « Les mois que j’ai passé avec toi on était les meilleurs de ma vie. J’ai même encore du mal à réaliser que tu sois ma petite amie ! Maintenant plus que jamais, je ne vois pas ma vie sans toi. Je veux me réveiller tous les jours à tes cotés. Je veux toujours voir ton merveilleux sourire, tes yeux remplis d’amour. Je veux garder ce frisson qui me parcourt quand tu me touches ou quand nous faisons l’amour. Je t’aime ! Je te veux pour toujours et à jamais. Je t’aimerai même au Valhalla ! ».
Astrid était restée bouche bée. Allait-il vraiment …. ?!
Harold posa un genou à terre et ne quitta pas Astrid des yeux. Celle-ci surprise avait mis sa main devant sa bouche et avaient les larmes aux yeux.
_ « Je sais que nous sommes encore jeunes, que nous avons la vie devant nous, et que nous aurons des responsabilités et des engagements supplémentaires… Mais je suis prêt à les affronter à tes côtés. Je souhaite officialiser notre relation. Je veux que tout le monde voit ma chance de t’avoir à mes côtés et l’amour que je te porte ».
Il sortit une petite boite de sa combinaison et l’ouvrit. Astrid fut choquée, elle aperçut une magnifique bague en argent sertie d’une pierre bleue azur.
_ « Je voulais qu’elle soit aussi parfaite que toi ! » rougit-il. Astrid rougit également. Le cœur d’Harold s’emballa, le moment de vérité arrivé.
C’est d’une voix quelque peu tremblante qu’il reprit.
_ « C’est… c’est sous cette nuit étoilée, sur cette plage qui a vu grandir notre amour que je te demande à toi Astrid Hofferson… Veux-tu devenir ma femme et faire de moi le plus heureux et chanceux des vikings ? ».
Le cœur d’Astrid rata plusieurs battements. Il l’avait fait !
Elle fuit assaillit d’émotions, passant de la surprise, à la joie, la tendresse et l’euphorie.les larmes inondées son beau visage. Elle ne s’était pas attendue à ça. Les mots n’étaient pas assez forts pour décrire sa joie et l’amour qu’elle ressentait pour lui. Voyant qu’il attendait toujours sa réponde l’air anxieux. Elle lui sourit, essayant également de calmer ses larmes. Et lui répondit d’une voix tremblante qui trahissait son émotion.
_ « Oui… Oh oui Harold !! Je veux devenir ta femme ».
Harold soulageait, respira de nouveau. Il se leva, déposa délicatement la bague sur le doigt de sa belle et l’embrassa avidement. Le baiser prit de l’ampleur, ils essayèrent de se transmettre tout leur amour.
_ « Je t’aime tellement Harold ! » dit-elle entre deux baisers.
_ « Je t’aime encore plus Astrid ! ».
Ils reprirent de plus belle, et le désir l’un pour l’autre prenant le dessus. Ils s’allongèrent sur le sable, se déshabillant, se caressant et déposant des baisers fiévreux sur le corps. Ils consumèrent leur amour avec pour seul témoin les étoiles qui voyaient que l’amour et la joie du jeune couple.
Ce soir-là, ils se promirent un amour éternel.
FIN

La suite dans Dragons 2 ^^
Pour ceux qu’ils veulent avoir une petite idée de la bague d’Astrid voici le lien : http://www.renobijoux.com/bijoux-9574.htm?net=twenga&utm_source=twenga&utm_medium=cpc&utm_campaign=twenga


_______________________________________________
Toi et moi, on fait qu'un !

29 Re: Fanfic Je t'aime le Ven 28 Juil 2017 - 21:09

Httyd.Krokmou

avatar
J'ADORE TON OS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
il est grave realiste,et on se croirai trop dans dragons !!!
le hiccstrid etais parfait !!!
j'espert que tu en refera d'autre!!
a la prochaine!!!


_______________________________________________

Dragons:


Dragons

30 Re: Fanfic Je t'aime le Sam 29 Juil 2017 - 2:56

Foudre

avatar
Merci ! Embarassed I love you


_______________________________________________
Toi et moi, on fait qu'un !

31 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 7 Aoû 2017 - 10:33

Shurtugal

avatar
Salut !
OS limpide et bien écrit (on s'imagine facilement ce qui si passe)
Un scénario un poil prévisible je dirais mais tellement coll en même temps :3

Un bon 8/10 de ma part cheers  - T'as perdu 1 point avec Varek, c'est pas son style à lui de menacer, et un autre car pas assez de drama pour l'union de Harold et Astrid-
C'est que mon avis hein.
Bonne continuation pour tes prochaines écritures !


_______________________________________________
-Voyez cela, je vois mon père. Voyez cela, je vois ma mère. Je vois mes frères, je vois mes sœurs. Les voilà qui m'appellent, et me demandent de prendre place à leurs côtés dans le palais du Valhala, là où les braves vivent à jamais !-


Shurtugal

32 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 7 Aoû 2017 - 11:55

Foudre

avatar
Salut !
Merci beaucoup pour ton commentaire et merci d'avoir partager ton opinion Smile
Tu risques d’être déçu, je ne suis pas fan du drama. Donc il ne sera pas en vue dans mes prochaines fanfics Wink


_______________________________________________
Toi et moi, on fait qu'un !

33 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 7 Aoû 2017 - 12:21

Shurtugal

avatar
C'est pas forcément une mauvaise chose ^^. Juste que ça aurait été parfait pour cette situation Cool


_______________________________________________
-Voyez cela, je vois mon père. Voyez cela, je vois ma mère. Je vois mes frères, je vois mes sœurs. Les voilà qui m'appellent, et me demandent de prendre place à leurs côtés dans le palais du Valhala, là où les braves vivent à jamais !-


Shurtugal

34 Re: Fanfic Je t'aime le Jeu 10 Aoû 2017 - 13:35

Foudre

avatar
Probablement mdr Wink


_______________________________________________
Toi et moi, on fait qu'un !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum