- Forum consacré au monde de Dragons de DreamWorks -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Fanfic Je t'aime le Ven 10 Juil 2015 - 12:30

Foudre

avatar
Salut tout le monde, je vous propose ma première fanfiction de Dragons que j'ai écrite Smile L'histoire se passe avant Dragons 2. Bonne lecture! Wink

Résumé: Harold et Astrid s'aiment mais n'osent pas avouer leurs sentiments l'un pour l'autre... Et si l'annonce d'un futur mariage faisait dévoiler leurs sentiments. Harold/Astrid.

                                                Chapitre 1

Depuis qu’Harold avait vaincu la Reine des dragons, des années s’étaient écoulées. Les vikings et les dragons avaient appris à cohabiter ensemble, cela avait pris du temps mais ils y étaient arrivés. Le village avait depuis évolué, la forge avait été agrandi pour répondre à l’importante demande des dragonniers, ils avaient construit une gigantesque maison pour tous les dragons de Beurk. Chaque dragon avait sa place, et en plus ils avaient installé un distributeur de poissons. La paix régnait enfin sur Beurk pour le plus grand bonheur d’Harold, mais également de son père et des autres vikings.
Pour les villageois et les tributs des îles voisines qu’ils côtoyaient régulièrement, Harold était devenu : le maître dragonnier. Il était respecté par tous !
Avec l’académie, ils avaient beaucoup appris sur les dragons, sur leurs capacités, leurs modes de vies et bien d’autres. Au fil du temps, ils avaient même découvert de nouvelles espèces de dragons, toutes aussi mystérieuses, impressionnantes les unes des autres.
Les jeunes dragonniers avaient eu aussi bien grandi. Varek était toujours aussi passionné par les dragons. Il était le gardien du manuel du dragon.
Kognedur était devenue une belle jeune femme et cherchait désespérément l’homme de sa vie. Kranedur lui, n’avait pas beaucoup changé, plus grand, et toujours aussi bête, il trouvait toujours le moyen avec sa sœur de créer de nouvelles catastrophes, au grand dame de Stoick. Rustik avait continué à s’entrainer, prendre encore plus de muscles pour impressionner les filles. Pendant longtemps il avait courut après Astrid. Mais après la fois ou il avait essayé de l’embrasser et qu’elle l’ait menacé de le tuer avec sa hache s’il recommençait, il avait vite oublié cette idée. Ce jour là, il avait fallu Harold et Varek pour réussir à la calmer. Il avait depuis perdu tout espoir de la faire sous son charme. Et depuis il avait jeté son dévolu sur Kognedur qui elle ne risquait moins de le tuer.
Harold lui, continuait ses recherches sur les dragons. Grace à Krokmou, il avait pu voyager sur de grandes distances, découvrir de nouvelles îles et paysages. Il avait soif d’aventures, de découvertes. Il ne perdait pas espoir de trouver d’autres furies nocturnes. Il ne supportait plus que Krokmou soit le seul de son espèce sur Beurk, bien qu’il se soit familiarisé avec les autres dragons et surtout avec Tempête, Bouledogre, Krochefer, Prout et Pet. Mais il avait quand même les autres dragons et Harold ne pourraient combler.
Physiquement, Harold avait changé aussi. Il était plus grand, plus musclé. Il avait toujours les mêmes cheveux mais il s’était fait quelques nattes sur le côté. Il avait créé une nouvelle combinaison en cuir qui mettait son corps fin en valeur.
Et pour finir, Astrid, elle était devenue une magnifique femme. Elle avait toujours ses beaux yeux bleus perçants. Ses cheveux blonds avaient poussé, elle les avait attaché en natte sur le côté. Elle gardait toujours ses épaulières et sa fidèle hache fait avec du fer de gronck. Elle allait souvent avec Harold et Krokmou dans leurs expéditions, découvrir de nouveaux dragons, les répertorier dans le manuel du dragon.
Harold lui avait confié la direction de l’académie des dragons avec Varek. Rustik avait bien sur râlé, prétextant qu’il était le mieux placé pour remplir ce rôle vu qu’il était un valeureux guerrier. Harold avait été ferme ce jour-là, il avait plus confiance en Astrid et Varek. Astrid avait d’ailleurs apprécié ce compliment.
Elle avait toujours des sentiments pour le jeune chef mais elle n’avait plus osé le lui montrer. Car oui la courageuse viking avait peur… peur de ne pas lui plaire. En effet, au fil du temps Harold était devenu un beau jeune homme, courageux, musclé, et ne laissait aucune viking indifférente.
Le jeune fils du Chef qui avant été ignoré, invisible aux yeux des autres, était maintenant admiré de tous. Et cela, elle ne pouvait leur reprocher, il leur avait tellement apporté à tous.
Elle avait surpris plusieurs conversations de jeunes femmes qui parlaient d’Harold. Elles le trouvaient tellement sexy… Astrid avait été tellement en colère qu’elle s’était enfuie avec Tempête vers une île à plusieurs lieux de Beurk. Dès qu’elle avait besoin d’être seule ou d’éviter des meurtres, elle allait sur cette île pour se calmer, se vider la tête. Et ce jour-là, elle avait eu besoin de calme. Elle était jalouse oui ! Elle avait peur qu’Harold ne s’intéresse plus à elle et se dirige vers ces filles à têtes de moutons.
Dans les premiers temps ou Harold avait établi la paix, elle l’avait quelques fois embrassé mais depuis elle n’avait plus osé. D’un côté, elle aurait aimé qu’il se déclare un peu plus, qu’il fasse le premier pas. Qu’il lui montre que lui aussi ses sentiments étaient réciproques. Qu’elle était plus qu’une simple amie.
Elle avait essayé de passer du temps avec lui, mais comme à chaque fois, soit il devait finir la construction d’une nouvelle installation pour les dragons, soit son père et Gueulfor l’accaparé pour la journée entière. C’était rare les fois ou on le voyait à l’académie. Il lui manquait…, son sourire, son sérieux, ses blagues, sa patience devant les jeunes dragonniers, son corps lui manquait. Elle aimait se noyer dans ses yeux verts.
Un soir, elle avait enfin réussi à lui parler. Il avait l’air fatigué, il lui avait appris que son père l’initiait à son rôle de futur chef. Elle avait compati, elle savait à quel point Harold préférait la liberté, continuer ses expéditions avec Krokmou que de devenir chef.
Elle savait qu’il avait peur, peur de ne pas être aussi grand, respecté, dévoué que on père. Elle l’avait rassuré en lui affirmant qu’elle serait toujours là pour l’aider. Et que malgré ce qu’il pensait de lui, elle était convaincue qu’il serait un grand chef.
Il lui avait fait un sourire. Enfin il lui souriait ! Elle lui sourit en retour. Astrid lui avait demandé s’il pouvait venir à l’académie demain pour les aider avec de jeunes recrues. Il fut surpris et amusé d’apprendre qu’il manquait à toute la bande : Varek, les jumeaux et même Rustik !
Il voyait son air suppliant. C’est vrai que ces temps-ci, il avait délaissé l’académie, ses mais, Krokmou et Astrid. Son père était tout le temps sur son dos, lui montrant la gestion du village, la diplomatie etc…
C’était rare les fois ou il arrivait à lui échapper. Une fois alors que Stoick lui tournait le dos, Harold en avait profité pour faire un signe à Krokmou. Celui-ci comprit tout de suite la détresse de son ami. Krokmou en avait marre aussi que son père l’accapare… Ils ne pouvaient plus voler, explorer comme avant, même leurs sorties nocturnes…
Il s’était approché silencieusement, Harold monta rapidement sur son dos et partirent aussi vite que possible. Ils avaient volé pendant plusieurs heures, faisant une pause vers la crique ou ils étaient rencontrés.
Puis, ils s’étaient dirigés vers l’académie. Ils observaient leurs amis de loin. Harold pouvait voir Varek et Bouledogre devant une petite assistance de jeunes vikings. Varek leur expliquait le comportement des dragons, leurs caractéristiques, leurs habitats. On pouvait voir des étoiles dans leurs yeux, ils avaient soif de connaissances, comme lui et la bande.
Harold pouvait voir à quel point Varek adorait ce rôle. Il leur transmettait tout son savoir, toutes les connaissances qu’il avait appris au fil des années. Après tout il était le maitre des connaissances.
Un peu plus loin, il y avait Rustik et quelques garçons. Il leur apprenait le combat, utilisant des épées, des gourdins, massues. Un garçon lui avait demandé un bouclier. Rustik avait répondu que les boucliers s’étaient pour les mauviettes, qu’ils ne devaient pas se cacher s’ils voulaient devenir de véritables vikings. Harold avait secoué la tête, bientôt ils allaient se retrouver avec une bande de mini-Rustik… Galère…
Des rires se firent entendre, Harold tourna la tête et vit une jeune viking tomber de son petit dragon vipère vert. Elle était couchée sur le sol, ses cheveux tous cachant son visage. Elle essaya de se lever, elle regarda son bras, il était juste égratigné. Elle vit des jeunes garçons se moquaient d’elle, elle se mit à pleurer. Harold fronça les sourcils, calmant Krokmou qui grognait. Harold n’aimait pas leur attitude, cela lui rappelait son enfance.
Il voulut intervenir mais fut devancé.
_ « Eh vous là ! Le prochain qui rigole, il aura affaire à moi ! Vous rigoliez moins quand j’ai demandé qui voulait commencer. Elle est plus courageuse que vous tous ! » les sermonna Astrid.
Ils se turent immédiatement vexés et effrayés. C’est vrai que quand Astrid se met en colère, il vaut mieux s’enlever du chemin.
Astrid se rapprocha de la fillette, se mettant à sa hauteur. Elle put voir ses larmes. Elle les essuya avec ses pouces et dit :
_ « Ne les écoutes pas ! Tu n’as aucune raison de pleurer pour eux. Ce sont des idiots ».
Le jeune fille essaya de calmer ses larmes et regarda Astrid qui lui souriait.
_ « Tu sais monter un dragon ce n’est pas facile, et surtout là c’est ta première fois. Nous ne sommes pas toujours bon la première fois, mais avec de l’entrainement nous y arrivons » la rassura-t’elle. « En plus tu as un jeune dragon vipère, ils sont connus pour être aussi agité dans leur enfance ».
_ « Comment tu as fais toi avec Tempête ? » lui demanda la fillette.
_ « Ce n’est pas pareil que toi. La première fois que je l’ai monté, elle était presque adulte ». Mais elle rajouta en voyant l’air triste de la jeune fille réapparaitre « Mais tu sais malgré son âge, nous avons connu quelques mésaventures dans nos débuts ».
_ « C’est vrai ? » s’enquit la viking surprise.
_ « Sur le marteau de Thor je le jure ! Tu vois ça arrive à tout le monde. Maintenant, ce que tu dois faire c’est retenter ta chance, ne pas rester sur un échec ».
_ « Je ne sais pas si je pourrais… » commença la fillette.
_ « Tu vas y arriver ! » la coupa Astrid d’un ton ferme. «  Tu es une viking, tu es une fille courageuse, d’accord ? ». La jeune fille hocha la tête.
_ « Je vais t’aider d’accord ? ». La petite acquieça. Astrid tendit le bras en direction du jeune dragon vipère qui les regardait. Il vient caresser la joue de la petite comme pour la rassurer.
_ « Tu vois il t’encourage, essayes » lui dit Astrid. La petite hésitait. Astrid décida donc de lui donner un petit coup de pouce.
_ « Ferme les yeux » lui ordonna-t’elle. La fillette obéit, Astrid s’approcha du dragon, lui caressant la tête. Elle s’approcha de la fillette et  la pris dans ses bras et l’a posa délicatement sur le petit vipère. Elle attendit que le dragon s’habitue à la fille et commença à le faire avancer.
_ « Sens chaque mouvement, tu dois les anticiper, ne faire qu’un avec lui » expliqua-t’elle. Puis elle demanda au petit dragon de voler doucement. Celui-ci décolla de quelques mètres du sol.
_ « Tu sens le vent, les battements de ses ailes. Laisses-toi aller ! ».
Plus le temps passé, plus la jeune fille prenait confiance.
_ « Ouvres les yeux maintenant » lui ordonna Astrid.
Elle les ouvrit  donc et fut surprise de voir qu’elle se trouvait très  haut dans l’air. Elle sourit et caressa son dragon. Celui-ci fit plusieurs fois le tour de l’arène, vaillant à ce que son amie ne retombe pas.
Quand ils atterrirent, la jeune viking se précipita sur Astrid et se jeta dans ses bras. Astrid fut au début surprise mais très vite se détendit.
_ « Merci ! » murmura la jeune fille.
_ « Mais de rien jeune dragonnière ». La fillette lui fit un dernier câlin et repartit avec le sourire vers son dragon pour retourner s’entrainer.
Astrid, avait le sourire. Elle avait aimé lui aider, lui redonné confiance, lui montré sa force.
Quand à Harold, il fut ému par son attitude. C’est ce qu’il aimait chez elle : son coté féroce et son coté doux. Elle avait très bien agit avec elle. C’était l’un de ses meilleurs souvenirs d’Astrid. Elle lui manquait beaucoup ! Il était habitué à sa présence. Il avait appris au fil des années à la connaitre. Il aimait tout chez elle : sa beauté, son intelligence, sa force, sa générosité, sa gentillesse. Même ses défauts il les aimait. Il aimait qu’elle soit la première à avoir découvert pour lui et Krokmou. Elle était la première à avoir volé ave lui. Cela avait été magique !
Il savait qu’il pourrait toujours compter sur elle. Cela avait été dur de la délaisser pendant quelques mois. Il l’a voyait de temps en temps, et de loin. Il voulait lui dire à quel point il l’aimait, qu’il n’y avait jamais eu qu’elle à ses yeux. Elle était sa raison de vivre. Mais il avait peur… peur qu’elle ne s’intéresse pas à lui, qu’elle ne le voit qu’en simple ami.
Bien sur elle l’avait embrassé mais c’était il y a longtemps et ne l’avait plus refait depuis. Il se demandait même ce qui pourrait l’intéresser chez lui. Même s’il était le meilleur dragonnier, il restait toujours aussi maladroit, timide, le seul homme qui ne désire pas spécialement devenir chef. Quel petit ami il ferait… Elle méritait mieux que lui, même si cela lui faisait mal de l’admettre…    
Mais il ne pouvait se résoudre à oublier son amour pour elle. C’est pour cela qu’il avait accepté de venir à l’académie. Le sourire d’Astrid s’était élargi.
Il était temps pour elle d’aller se coucher, elle dit bonne nuit à Harold, il lui fit de même et la regarda rentrer chez elle. Un sourire se dessina sur leurs deux visages, heureux de passé enfin du temps ensemble.

2 Re: Fanfic Je t'aime le Mer 15 Juil 2015 - 23:22

Foudre

avatar
Chapitre 2
Ce matin là, Astrid émergea difficilement. L’aube venait à peine de se lever. A la fenêtre, Tempête poussait de petits grognements pour réveiller son amie. Quand Astrid aperçut Tempête, cela lui rappela la journée chargée qu’ils avaient aujourd’hui. Puis en une seconde elle se remémora sa soirée : Harold ! Elle sauta de son lit.
_ « Voilà Tempête, je suis levée. Laisse-moi quelques secondes pour me préparer et ensuite on va faire notre promenade.
La vipère acquieça et descendit vers son refuge. Astrid commença à s’habiller, elle refit sa longue tresse et prépara un sac de secours pour l’accrocher à la selle de Tempête. Elle grignota quelques morceaux de pains avec du beurre de yak. Puis quand elle fut prête elle rejoignit Tempête qui était impatiente !
_ « Je suis enfin prête, désolé de t’avoir fait attendre ma belle » s’excusa Astrid. «  Alors voyons voir si tu es en forme aujourd’hui ». En réponse Tempête partit en un éclair vers l’océan, savourant avec Astrid ce calme matinal.
Au bout d’une heure, elles décidèrent d’aller directement à l’académie. Mais une fois sur place, il n’y avait âme qui vive.
_ « Mais ou sont-ils ? » demanda la jeune viking à voix haute. «  D’habitude Varek est le premier arrivé… ».
Elle décida d’aller voir au village, peut être que ses amis y étaient.
Une fois là-bas, elle aperçut toute une foule de viking rassemblés devant la grande salle. Elle descendit de Tempête et se précipita pour voir ce qu’il se passait
En se rapprochant, elle aperçut Varek, Rustik et les jumeaux.
_ « Eh salut les gars ! Qu’est ce qui se passe ici ? » demanda-t’elle.
_ «  Apparemment Ansfrid Le Noble est ici pour resigner le traité e paix » lui annonça Varek.
_ « Comment il peut porter un nom pareil… on dirait un nom de fille » se moqua Kranedur.
_ « Tais-toi imbécile ! C’est un valeureux guerrier, mon père me raconte depuis que je suis gamin toutes ses aventures. C’est mon idole » s’extasia Rustik. « Et à ce qui parait il a amené sa fille, son unique héritière au trône. On dit qu’elle est sublime, une vraie valkyrie » ajouta Rustik avec des étoiles dans les yeux.
Astrid secoua la tête devant l’air de Rustik. Il était tellement drôle. Elle avait quand même pitié pour la jeune fille si elle tombait sur Rustik.
Alors qu’ils attendaient depuis un moment, Astrid perdit patience.
_ « Bon allez les gars, on ne va pas rester là à rien faire ! On a une longue journée qui nous attend… ». Voyant le manque de réaction elle cria : «  Allez on bouge ! ».
_ « Ouai, c’est bon, on arrive » firent-ils en cœur.
Alors qu’ils se dirigeaient vers leurs dragons, Kognedur fit :
_ « Eh vous autres, je crois qu’ils sortent ». Ils remboursèrent chemin au grand d’âme d’Astrid. Quand ils reprirent leur place, ils purent voir en effet le chef Ansfrid Le Noble en compagnie de Stoick et Gueulfor. Ils ririaient de bons cœurs, surement se remémoraient-ils de vieux souvenirs. Mais le regard d’Astrid dévia vers l’une de ses grandes peurs. Elle vit Harold accompagné d’une ravissante viking se rapprochaient des chefs. A cet instant, le temps sembla ralentir. Elle fixait les jeunes gens avec haine, tristesse et jalousie. Elle entendit la conversation des femmes à côté d’elle.
_ « La fille à côté d’Harold, c’est Sunniva la fille héritière d’Ansfrid Le Noble » fit une femme.
_ « Sérieux ?! En tout cas elle est magnifique » fit une deuxième femme
_ « J’ai entendu dire que Stoick envisage de sceller le traité avec un mariage. Il envisage de marier son fils avec Sunniva pour rapprocher les deux tributs » déclara une troisième femme.
A cette nouvelle, Astrid tomba dénue. Quoi un mariage ?! Non ! Elle ne pouvait le croire. Stoick voulait-il vraiment faire un mariage arrangé ? Ou n’était-il pas tellement arrangé ? Si Harold connaissait cette fille ? S’il avait des sentiments pour elle ? Non… Elle avait les larmes aux yeux. Elle aurait du déclarer son amour plus tôt. Elle l’avait perdu maintenant.
Elle n’écoutait plus ce qui l’entourait, le regard fixé sur Harold.
_ « Bon allez, on a du boulot comme l’a di Astrid » lança Varek. Non sans avoir protesté, ils le suivirent. Varek se retourna voyant Astrid toujours vers la foule.
_ « Astrid tu viens ? » lui demanda-t’il. Aucune réponse.
_ « Astrid ?! Tu vas bien ? ».
Elle ne pouvait pas lui répondre, elle était tellement effondrée du moins, moins que lorsqu’Harold croisa son regard. Sans qu’elle ne puisse le contrôler, des larmes commencèrent à couler sur son doux visage.
Harold ne savait pas quoi faire, devait-il la rejoindre ou obéir et respecter son père et faire honneur à son village ? Il hésitait mais lorsqu’il aperçut les yeux d’Astrid ruisselants de larmes, tous ses doutes, ses hésitations s’envolèrent. Sortant de sa réflexion, il commença à la rejoindre, mais s’arrêta net quand il la vit courir à son opposé pour rejoindre sa dragonne.
Varek tenta de la retenir.
_ « Astrid ?! » cria-t’il « Mais ou vas-tu ? ».
_ « Je prend ma journée » lui répondit-elle simplement, espérant que cela lui suffise.
_ « Mais on a besoin de toi à l’académie. Je … je n’arriverai pas à gérer Rustik et les jumeaux en même temps ».
_ « J’ai besoin d’être seule tu comprends » cria-t’elle en se retournant pour lui faire face.
Varek s’était alors arrêté, il connaissait bien Astrid pour savoir que dans ces moments là il devait se taire et ne pas bouger.
Astrid regretta tout de suite son comportement. La colère avait pris le dessus sur elle. Mais ce n’était pas une raison pour se défouler sur Varek. Le pauvre n’avait rien avoir là dedans.
Varek pouvait voir son visage, elle pleurait… Mais pourquoi pleurait-elle ?
Au fond de lui, il savait la réponse, il l’avait toujours su. Il avait vu depuis longtemps ce lien qui unissait Harold et Astrid. Il savait que chacun aimait l’autre sans jamais se déclarer. Cela lui faisait de la peine de les voir comme ça. Depuis qu’Harold était avec Stoick et Gueulfor, Varek avait pu constater que le moral d’Astrid avait diminué.
Pendant les entrainements, elle était distraite ou évacuait sa colère sur les autres, ou elle ne venait pas de la journée et ne rentrait qu’une fois le soleil couché. Elle devait surement se rendre sur son île.
Elle lui fit des excuses et partit aussitôt et s’envole avec Tempête.
Astrid et Tempête se dirigèrent vers leur île. Elle se situait à plusieurs kilomètres de Beurk. C’était une île peuplait de dragons vipères. Quand elles avaient découvert cette île, elles faisaient des patrouilles pour essayer de localiser le Hurlement Mortel.
Depuis c’était devenu leur petit coin à elles. En plus c’était l’habitat idéal pour Tempête. Elle pouvait s’amuser avec les dragons vipères sauvages.
Une fois arrivée, elles se posèrent près d’un lagon ou une grande cascade s’écoulait. Cet endroit était vraiment calme, Astrid aimait s’allonger dans l’herbe fraiche et se laisser bercer par le bruit de l’eau et du chant des oiseaux.
Astrid avait encore les larmes aux yeux. Elle n’arrêtait pas de voir cette image d’Harold et Sunniva, se tenant la main. Elle était à la fois écœurée, triste. Elle se sentait trahi par Harold. Mais la colère avait pris le dessus. Cela faisait des heures qu’avec sa hache elle massacrait, détruisait tout ce qu’il l’entourait : arbre, pierre etc…
Elle se laissa tomber par terre, sa hache à la main, les larmes aux yeux. Sa colère ne s’tait malheureusement pas atténuée, son chagrin également…
Elle, Astrid Hofferson, une valkyrie sans peur, elle avait perdu la bataille. Elle avait perdu sa chance avec Harold. Elle aurait dut se déclarer plus tôt, peut être que rien de tout cela ne serait arrivé. Elle le gardait en ami, mais elle ne pourrait pas supporter cette situation. Et si les rumeurs s’avéraient, elle ne pourrait assister à ce mariage. Ça serait trop dur.
Elle fondit en larmes. Tempête s’approcha d’Astrid lorsqu’elle entendit ses pleurs. Elle n’aimait pas voir son amie dans cet état. Elle ferait payer cher à celui qui est à l’origine de sa souffrance.
Elle se coucha aux côté d’Astrid et la posa gentiment pour attirer son attention. Astrid tourna légèrement la tête. Cela fondit le cœur de Tempête de la voir comme ça. Elle poussa quelques grognements affectueux. Astrid se colla à elle, elle avait besoin de réconfort. Epuisé de toutes ses larmes, elle s’endormit.
Le soleil commençait déjà à se coucher quand Ansfrid Le Noble et sa fille décidèrent de prendre congés et de rentrer sur leur île.
Le traité avait été signé. Pour fêter cela, Stoick invita quelques villageois à boire une chopine dans la grande salle. Harold commençait vraiment à perdre patience, il voulait à tout prix rejoindre Astrid ! Il voulait connaitre la raison de ses larmes. Il ne l’avait jamais vu pleurer mais, il savait au fond de lui qu’il en était responsable.
Une fois dans la grande salle, Harold, Stoick et Gueulfor, après avoir trinqué avec les autres vikings, s’assirent sur une table un peu plus loin.
_ « Bon je vais vous laisser, je vais aller voir comment ça se déroule à l’académie » fit Harold une fois sa chope finit.
_ « Non Harold ! Reste avec nous. Tu vas bien fêter ça encore avec nous ? » demanda Stoick.
Vu le regard de son père c’était plutôt un ordre. Il se rassit donc non sans soupirer. Stoick et Gueulfor reprirent leur conversation.
_ « Ah que c’est bon de revoir de vieux ami » dit joyeusement Stoick.
_ « Oui, tu as raison mon vieil ami ! Qu’est ce qu’on a pu faire comme bêtise avec lui et Alvin » rajouta Gueulfor. «  Est-ce que je t’ai déjà raconté notre plus grosse bêtise ? » demanda-t’il à Harold. Celui-ci lui répondit non.
Gueulfor se lança alors dans un long récit, avec de nombreuses péripéties et des dragons. Harold ne l’écoutait pas. Toutes ses pensées étaient dirigées vers Astrid. Il voulait tant la rejoindre… il fut sortis de ses pensées par la voix forte de son père.
_ « Harold ! Enfin ! Tu nous écoute ?! »
_ « Oui pardon » marmona-t’il.
_ « Nous étions en train de parler de Sunniva. Elle est charmante, n’est ce pas Gueulfor ? » demanda Stoick à son ami en lui faisant un clin d’œil.
_ « Oh oui ! Une magnifique jeune femme » répondit-il avec un clin d’œil. « Et toi Harold ? ».
Harold n’avait pas remarqué l’échange entre les deux hommes. Il soupira et répondit « Oui elle est jolie. Son père doit être fière d’elle ».
_ « En parlant de son père, nous avons discuté et nous avons pensé qu’un mariage entre nos deux tributs serait intéressant » suggéra Stoick.
Harold s’étouffa dans son verre. Quoi ?! Un mariage !
_ « Allons fils ne t’inquiètes pas, Ansfrid a accepté de te donner la main de sa fille » se réjouit Stoick.
_ « Mais je ne veux pas me marier ! » se scandalisa le jeune viking.
_ « En tant que futur chef de Beurk, il est de ton devoir de trouver une épouse » déclara son père.
_ « Je ne suis pas encore chef comme tu dis, je ne suis donc pas obligé de me marier, du moins pas pour l’instant » commença à s’énerver Harold.
_ « Sunniva est une magnifique femme, une valeureuse viking d’un père respecté. Elle a tout pour devenir une parfaite épouse et mère » dit calmement Gueulfor, intérieurement amusé par la situation et la réaction d’Harold.
_ « Bon je crois que je n’ai pas été assez claire. Père, je suis désolé mais je n’épouserai pas Sunniva ! » déclara-t’il fermement. Voyant que son fils ne dévoiler rien, Stoick essaya de le pousser un peu. Il se leva et dit en haussant le ton :
_ « Tu épouseras Sunniva ! ».
_ « Non ! »
_ « Et pourquoi cela ? ».
Là, sa colère explosa, il ne le marierait pas de force. Il devait affronter ses sentiments.
_ « Parce que j’en aime une autre ! » cria-t’il.
_ « Qui ? » répondit simplement Stoick sur le même ton.
_ « J’aime Astrid Hofferson ! Je l’aime et tu ne m’obligeras pas à me marier avec Sunniva ! ».
Et là Stoick se mit à rire. Cela prit au dépourvu Harold. Se moquait-il de lui ? Après s’être calmé, Stoick dit :
_ « La petite Hofferson ? Cela fait un moment qu’elle t’intéresse. Mais si tu veux un conseil mon fils, tu devrais lui annoncer et affronter tes sentiments devant elle ».
_ « Et si je ne l’intéresse pas ? » répondit-il avec une pointe de peine.
_ « Harold, s’il y a bien une chose que je suis sur c’est que les sentiments que tu éprouves pour Astrid sont réciproques. Je me demande encore quel mystère vous n’êtes pas encore ensemble depuis le temps… Par Odin ! Vous vous courez après depuis que vous êtes gamins et vous ne le voyez même pas. Tout le village le voit » fit Gueulfor.
Harold était confus. Astrid l’aimait-elle vraiment ? Il fut empli de joie à l’annonce de cette nouvelle. Il avait de nouveau espoir. Stoick s’approcha de lui et posa une main sur son épaule.
_ « Ne perd pas de temps avec nous Fils ! Va la trouver et fait tout pour la garder. Je veux que tu sois heureux mon Fils. Que tu choisis avec qui tu veux vivre. Tu as ma bénédiction ».
Emut par les paroles de son père, Harold le serra dans ses bras, leur lança un sourire et partit en courant vers la sortie. Il appela Krokmou et se dirigèrent immédiatement vers l’académie.

3 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 12:34

Ayslan

avatar
j'aime beaucoup ta fic, je trouve ça bien écrit et intéressant ce déroulement de l'histoire, je dis oui à une suite ! Smile

4 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 20:16

Rafxsulfuslovestory

avatar
Oh mes dieux c'est génial ! J'adore !!! J'ai jamais lu de fics comme ça auparavant ! C'est trop bien ! Tu écris très bien (oui ça devient rare de nos jours...) et ça dévoile une autre facette de la relation Hiccstrid *^* En tous cas j'ai hâte à la suite !!


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

5 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 20:34

Arnskar

avatar
Oui, j'ai adoré, j'attend avec impatience le chapitre 3 !
L'intrigue est fixé etc, c'est bien conçu, tout a été dit ^^


_______________________________________________

6 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 20:57

alittlebutterfly

avatar
J'adore! Vivement la suite Smile On a rarement des fanfics françaises à se mettre sous la dent Razz


_______________________________________________
"Deux haches valent mieux qu'une seule"

7 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 21:21

Foudre

avatar
Merci pour vos commentaires, sa fait super plaisir !! Embarassed I love you Je ne pensais pas que j'écrivais aussi bien que vous le dites ^^
Le chapitre 3 arrive bientôt Wink
Je suis d'accord avec toi alittlebutterfly, il n'y a pas assez de fanfic françaises :/
Oui j'avais envie de partager cette autre facette d'Harold et Astrid Smile

8 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 21:33

Rafxsulfuslovestory

avatar
Oh mais vous connaissez Fanfiction.net ? Cest super comme site ^^ moi je poste ma fic la dessus et j'en suis très contente Smile


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

9 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 23:26

Foudre

avatar
Je connais Smile c'est vrai que c'est simple et on trouve toute sorte de fanfiction. C'est un super site ^^

10 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 23:27

Rafxsulfuslovestory

avatar
Et tu n'as pas posté ta fic dessus ?


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

11 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 23:52

Foudre

avatar
Si si je l'ai posté Wink

12 Re: Fanfic Je t'aime le Lun 20 Juil 2015 - 23:56

Rafxsulfuslovestory

avatar
Ah oui je viens de voir jai ajouté ta fic dans mes fics suivies ^^


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

13 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 0:20

Foudre

avatar
Merci Wink

14 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 0:25

Arnskar

avatar
Tu as une idée de quand sortira le chap. 3 ?


_______________________________________________

15 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 16:47

Foudre

avatar
Je suis en train de le retaper à l'ordinateur, donc je pense que je le publierai cette semaine Smile

16 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 16:52

Rafxsulfuslovestory

avatar
Trop cool !!


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

17 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 16:58

Arnskar

avatar
Eukay Smile


_______________________________________________

18 Re: Fanfic Je t'aime le Mar 21 Juil 2015 - 18:43

Ayslan

avatar
hâte de voir ça Smile

19 Re: Fanfic Je t'aime le Sam 25 Juil 2015 - 18:04

Foudre

avatar
Voilà le chapitre 3, dites moi ce que vous en pensez ^^ bonne lecture Smile

Chapitre 3

Arrivé là-bas, ils virent une vingtaine d’enfants semer le chaos dans l’arène. Les jumeaux les encourageaient à se battre, détruire et bruler tout ce qu’ils trouvaient. Rustik se battait avec sa bande de mini-Rustik.
Varek courait partout, essayant de calmer les enfants. Harold se tourna vers Krokmou.
_ « Krokmou s’il te plait » dit-il en regardant les enfants. Krokmou lança un tir plasma juste au dessus d’eux. Tout le monde se coucha par terre et se turent.
_ « Maintenant que j’ai toute votre attention, les enfants rentraient chez vous, l’entrainement est terminé ! Et vous aussi vous rentrez !» ordonna-t’il en regardant ses amis. Ils obéirent non sans protester.
_ « Et demain vous me nettoierais tout ce bazar ! » rajouta-t’il fermement. Ils acquiescèrent et partirent au village. Varek courra jusqu’à Harold et Krokmou les bras levés.
_ « Harold ! Thor soit loué ! Tu arrives au bon moment. Je n’arrive plus à contrôler Rustik et les Jumeaux… Ils n’en font qu’à leurs têtes. Dis-moi que tu es venu pour m’aider ? Ils vont finir par me rendre complètement dingue ! ».
_ « Varek calmes-toi ! » lui ordonna-t’il.
_ « D’accord » dit-il en reprenant son souffle.
_ « Tu es tout seul ? Ou est Astrid ? Elle devait t’aider à gérer l’académie ».
_ « Harold… Astrid vient de moins en moins à l’académie. Les seules fois ou elle vient, elle est distraite ou alors elle décharge sa colère sur tout le monde » l’informa Varek.
_ « Cela ne lui ressemble pas, Astrid n’a jamais manqué un entrainement. C’est à cause de moi tout ça… » puis rajouta devant l’air interrogateur de son ami. « Elle est venue me voir hier, elle voulait que je vienne à l’académie aujourd’hui… Et ce matin, quand j’étais prêt pour vous rejoindre avec Krokmou, mon père m’a informé qu’Ansfrid Le noble et Sunniva étaient au port, et qu’on devait aller les accueillir… ».
Après quelques secondes, il reprit.
_ « Quand j’ai aperçu Astrid dans la foule tout à l’heure, je me suis senti mal. J’avais promis de venir, je l’ai déçu… Le pire ça était de la voir pleurer et partir. J’ai cru qu’elle serait ici ».
_ « Je crois que ce n’est pas cela le fait que tu ne sois pas venu Harold ». Il regarda son ami dans les yeux et rajouta. « Tu lui manques beaucoup Harold ! Tu sais, il y a une rumeur au village qui prétend que tu vas bientôt te marier avec Sunniva, c’est vrai ? » lui demanda Varek.
_ « Non ! Non, je ne vais pas me marier avec Sunniva. C’était juste un piège de mon père et de Gueulfor pour que j’assume mes sentiments ».
_ « Oh d’accord. Mais Astrid croit que tu vas te marier. Tu dois faire quelque chose, lui expliquer » suggéra Varek. « Cela fait des années que vous vous aimez… vous devez discuter, tu dois tout lui dire Harold. Il faut que tu sois honnête, que tu lui montres que tu tiens à elle, qu’elle est importante pour toi.» lui conseilla Varek. «  Vous ne pouvez rester indéfiniment dans cette situation. Vous devez profiter de la vie ! ».
_ « Tu as raison Varek, je dois laisser mes craintes de coté et laisser parler mon cœur. Je dois arrêter de la faire attendre et souffrir par ma faute. Ou est-elle ? » demanda Harold.
_ « Je sais qu’elle va sur une île quand elle a besoin d’être seule mais je ne pourrais pas te dire laquelle. Elle en a parlé à personne de l’académie ».
Harold réfléchit en marchant, essayant de se remémorer des informations qu’Astrid aurait pu lui donner. Et soudain il eut une idée.
_ « Attend deux minutes, ce n’est qu’une supposition mais un jour quand o cherchait le Hurlement Mortel. Je l’ai envoyé faire des patrouilles vers de nouvelles îles. L’une d’elles est peuplée de dragons vipères sauvages. Les paysages y sont magnifiques et calme. Ça serait une île idéale pour tes bains à remous et tes bains de boues » se moqua Harold avec un clin d’œil.
_ « Ah ah ! Je ne vois pas ce qu’il y a de relaxant à prendre un bain su une île envahit de dragons vipères sauvages ! Il faudrait être fou pour y aller » rétorqua Varek.
_ « En tout cas pour Astrid c’est le lieu idéal, surtout pour Tempête. Je vais commencer mes recherches sur cette île. Si elles n’y sont pas, je ferais le tour des îles voisines » dit-il en montant sur Krokmou.
_ « Harold, il y a une tempête qui se prépare. Tu devrais attendre son retour à Beurk. Krokmou attire la foudre » lui rappella-t’il.
_ « Je sais mais je dois la retrouver et si elle a un problème… Je l’ai fais attendre trop longtemps, elle me manque trop » déclara-t’il. Varek acquieça, de tout façon il n’aurait rien pu faire pour le retenir, même de force.
Harold et Krokmou commencèrent à partir.
_ « Je te préviens, si tu reviens avec elle et que vous ne vous embrassez pas, je vous tue » lança Varek à moitié ironique.
_ « Depuis quand le maitre des connaissances donne des ordres ? » demanda Harold en rigolant.
_ « Depuis que le maitre des dragons et sa valkyrie ne viennent plus à l’académie ».
Harold secoua la tête en riant et fit signe à Krokmou de partir en direction de la tempête. Ils devaient vite retrouver Astrid et Tempête.
Astrid fut soudainement réveillée par une sensation de liquide coulant sur son doux visage. Elle ouvra les yeux et put découvrir un ciel noir. La pluie s’intensifia de plus en plus. Même si l’idée de rentrer ne l’enchantait guère, elle devait se mettre à l’abri et ne faire courir aucun risque à Tempête. Elle sa leva et grimpa sur Tempête.
_ « Allez ma belle, rentrons à la maison. Espérons qu’on évite l’orage » s’inquiéta la viking.
Tempête ne se fit pas prier et s’envola en direction de Beurk.
Mais malheureusement pour elles, la tempête s’intensifia, la pluie tombait en abondance, broyant leur visibilité. Et en plus, l’orage vient s’ajouter à leur plus grand désespoir. Elles continuaient à voler, espérant sortir de cet enfer.
_ « Allez ma grande courage, on est bientôt à la maison » fit Astrid quand Tempête  émit quelques grognements apeurés.
Un éclair les frôla, les obligeant à voler plus bas. Elles ne pouvaient continuer sans se mettre en danger. Astrid aperçut difficilement une île, peut être trouveraient-elles un abri le temps que cette tempête passe.
_ « Tempête, il y a une île là-bas, vas-y on trouvera bien un abri ».
Tempête obéit et se dirigea vers cette île. Elles atterrirent et se dirigèrent avec hâte dans la forêt. Au bout de quelques minutes de recherche, Astrid aperçut au loin l’entrée d’une caverne.
_ « Tempête ! » dit-elle joyeusement. «  Regardes là-bas, viens on va être enfin au sec » se réjouit-elle en caressant Tempête.
Mais à peine avait-elle fini sa phrase qu’un éclair s’abattit sur l’arbre à coté d’elles, et qu’une branche se brisa sous l’impact. Astrid eut juste le temps de dire « Attention ! » et de rouler sur le côté pour éviter cette branche en feu.
Elle entendit un boum, puis un craquement et enfin les cris plaintifs et déchirants de Tempête. Quand elle se retourna, elle se figea. Tempête était couchée par terre, une aile coincée sous la branche en feu.
Astrid réagit immédiatement à la souffrance de son amie. Elle courut jusqu’à elle, attrapa les petites branches non-enflammées et tira. La branche était lourde et Tempête ne pouvait pas l’aider étant coincée.
Astrid tira de toutes ses forces et réussit enfin à dégager le morceau de bois de son aile.
Tempête se leva une fois libérée, son aile pendant dans le vide.
_ « Viens Tempête, on va aller dans la grotte. On ne peut pas rester l. il faut que je t’examine ».
Arrivé devant l’entrée de la grotte, Astrid vérifia s’il n’y avait pas déjà d’occupants. Mais visiblement non. Elles entrèrent et s’enfoncèrent un peu au fond de la galerie.
Tempete s’allongea sur le sol froid et essaya de tendre tant bien que mal son aile sur le sol.
Astrid s’agenouilla et examina Tempête. Elle posa sa main, mais Tempête gémit de douleur à ce contact.
_ « Désolé Tempête. Chut, du calme, je vais voir ce que tu as. T’inquiètes je vais faire doucement » la rassura Astrid.
Elle regarda, toucha délicatement son aile sur toute les coutures.
_ « Ton aile est fracturée… Je vais aller chercher un morceau de bois pour te faire une atèle ».
Tempête grogna, elle ne voulait pas qu’Astrid sorte sous cet orage, s’il lui arrivait quelque chose ou qu’elle tombait nez à nez avec un dragon… Même si Astrid était largement capable de se défendre, elle préférait être à ses côtés par mesure de sécurité. Elle essaya de se lever mais fut interrompue par son amie.
_ « Non Tempête ! Tu dois rester coucher. Tu dois te reposer ». Elle rajouta devant l’air inquiet de Tempête. « Ne t’inquiètes pas je serais prudente. Fais-moi plaisir, reste là et reposes-toi, d’accord ? ».
Tempête acquieça et profita de la caresse que lui fit Astrid.
_ « A tout à l’heure, je reviens vite » cria-t’elle en se dirigeant vers la sortie.
Elle mit sa capuche et courra dans la forêt à la recherche d’une atèle et également de bois pour faire du feu. Elle ne voulait pas laisser Tempête trop longtemps toute seule.
Elle revient vingt minutes plus tard, les bras chargés de morceaux de bois. Elle était trempée jusqu’aux os. Tempête émit des gémissements joyeux en voyant Astrid revenir.
Astrid se précipita vers Tempête. Elle posa une branche sur son aile. Elle chercha ensuite dans la sacoche de la selle de Tempête des cordes. Elle attacha comme elle put la branche sur son aile.
Le problème était : comment allaient-elles rentrer sur Beurk maintenant ?
Elle n’avait prévenu personne… Tempête ne serait pas guéri avant plusieurs jours. Elle ne pouvait pas voler jusqu’à Beurk.
Astrid s’en voulait énormément. Elle s’assit à côté de Tempête et lui caressa la tête.
_ « Je suis désolée ma belle… Je ne voulais pas te mettre en danger… J’aurais du prévoir cette tempête » s’excusa-t’elle. Elle s’en voulait énormément. Tempête la poussa gentiment. Elle ne voulait pas qu’Astrid se sente coupable. Elles s’étaient déjà retrouvées dans des situations plus périlleuses. Et puis être un viking ou un dragon compagnon d’un viking est un métier à risque !
Tempête lui lécha le visage pour la rassurer, qu’elle ne s’inquiète pas, qu’elle allait vite guérir.
Astrid rit et lui fit un câlin.
Cela faisait une heure que Krokmou et Harold volaient, survolant rapidement chaque île, à la recherche de Tempête et Astrid.
Ils n’avaient toujours rien trouvé… Ils étaient au cœur de la tempête. Krokmou avait du mal à voler, la pluie lui broyant la vue et lui piquant les yeux. Il grogna.
_ « Allez mon grand on doit les retrouver » l’encouragea Harold.
Krokmou augmenta sa vitesse, déterminé à sortir de cet enfer. Lorsqu’ils furent sur l’île, ils ne virent aucune trace d’elles.
_ « Astrid ! Tempête ! » cria Harold. Aucune réponse. « J’aurais juré qu’elles seraient ici… » dit-il en regardant les alentours. « Astrid » cria-t’il de nouveau de toutes ses forces.
Krokmou émit un rugissement mais rien ne lui répondit.
_ « On va la survoler encore une fois mon grand »
Ils firent donc le tour de l’île, criant leur nom, mais toujours rien.
Peut-être étaient-elles déjà rentrées sur Beurk. Harold avait un mauvais pressentiment. Et s’il leur était arrivé quelque chose.
Alors qu’ils partaient pour Beurk, un éclair les frôla obligeant Krokmou à dévier de sa trajectoire. Un autre éclair fondit sur eux, Krokmou eut juste le temps de s’écarter.
_ « Wouah ! Il n’est pas passé loin celui-là. Fais attention mon grand »
Krokmou émit un grognement craintif. Il détestait les orages autant que les anguilles. Et pour en rajouter à sa peur sa queue était faite de fer…
Un lourd bruit de tonnerre se fit entendre, Krokmou grogna.
_ « Doucement mon grand, je sais que tu as peur ». Harold essaya malgré la pluie d’apercevoir les environs.
Là ! Il lui sembla apercevoir les fragments d’une île. Il fit à son ami en lui pointant du doigt :
_ « Regardes Krokmou, je crois bien que c’est une île ». Krokmou ne se fit pas prier. Il se dirigea à toute vitesse vers cette île. Mais un éclair les prit par surprise et manqua de peu de les toucher. Dans le processus la sangle d’Harold reliée à la selle se détacha. Il fut aussitôt projeté dans le vide.
_ « Oh non pas encore… Krokmou ! » cria-t’il en voyant son ami chuter à grande vitesse vers l’océan. Malheureusement ils n’eurent pas le temps de se rejoindre, que l’océan les engloutissait. Ils nagèrent difficilement jusqu’à la rive duent aux fortes vagues.
Une fois sur la terre ferme, ils s’avachirent sur le sable, épuisés. Harold se tourna vers son dragon.
_ « J’ai connu des atterrissages meilleurs… » plaisanta-t’il. Krokmou sourit, apparemment ils avaient encore du travail à faire.
_ « Faut vraiment que je finisse mes ailes et qu’on travail sur ton vol en solo mon grand » dit-il en se levant. Krokmou se leva aussi et se secoua pour se sécher.
_ « Et si on allait trouver un abri, en attendant que cet orage se calme ? » demanda Harold.
Krokmou le poussa et ronronna, Harold lui caressa la tête et le cou. Jamais il ne mettrait Krokmou en danger, surtout qu’il savait que Krokmou craignait les orages.
Ils commencèrent donc leur exploration de cette île en entrant dans la forêt.
Au bout d’un moment, Krokmou sentit une odeur, une odeur familière. Il renfila le sol.
_ « Qu’est ce qu’il y a mon grand ? » demanda Harold.
Krokmou reconnut l’odeur de Tempête et un peu plus loin celle d’Astrid. Il sauta de joie et fit un sourit à Harold.
_ « Ce sont les filles ?! » s’enquit-il. Krokmou acquieça et continua de suivre leur trace.
Ils se mirent à courir. L’odeur devenait de plus en plus forte. Ils se stoppèrent lorsqu’ils virent une branche d’arbre brulée au sol.
Harold était vraiment inquiet. Et si elles étaient blessées ! Harold aperçut une grotte, peut être s’étaient-elles réfugiées à l’intérieur.
Il se mit à courir, suivit de près par Krokmou.
_ « Faites qu’elles soient là » pria-t’il.
A l’entrée de la grotte, il cria :
_ « Astrid ! Tempête ! »
_ « Harold ?! » lui répondit une voix.

20 Re: Fanfic Je t'aime le Sam 25 Juil 2015 - 18:49

Arnskar

avatar
Génial, bon la suite on l'imagine déjà, mais j'suis impatient quand même Smile


_______________________________________________

21 Re: Fanfic Je t'aime le Sam 25 Juil 2015 - 18:52

Rafxsulfuslovestory

avatar
Oh lala c'était trop mignon !! *w* Jai adoré ce chapitre ! Très bien écrit et avec un peu de suspens comme je les aime Wink
C'était trop la discussion entre Harold et Varek ! Ça faisait bizarre qu'Harold avoue ses sentiments comme ça ! Et Varek qui lui donne des conseils ! x)
Jai trop aimé le fait qu'Harold parte a la recherche d'Astrid dans la tempête ! (Ça m'a trop fait penser aux chapitres 2 et 3 de ma fic sauf que moi c'est Astrid qui part à la recherche d'Harold)
Bon bah maintenant j'ai trop hâte à la suite ! Je veux savoir ce qu'Harold va dire à Astrid !


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

22 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 12:11

Ayslan

avatar
Super chapitre ! je suis du même avis que Rafxsulfuslovestory même si c'était trop court faut attendre maintenant Sad

suite !!!! Smile

23 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 12:28

Rafxsulfuslovestory

avatar
Oui c'est vrai qu'il était un peu court Smile et tu peux m'appeler Raf, Ayslan ^^


_______________________________________________


"Astrid, toi et moi on a traversé toutes les épreuves ensemble, tu crois vraiment qu'on va pas y arriver ? Astrid, tu m'as moi. Peu importe ce qui se passe, peu importe ce que ça peut être ou, ou ce que tu veux que ça devienne, je suis là pour toi. 

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

C'est juré."
http://dragonsforeverhiccstrid.kazeo.com/

24 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 15:26

Ayslan

avatar
D'accord Raf Smile c'est sur ce sera plus simple Razz

Foudre le seul conseil que j'aimerai te donner c'est d'essayer de faire des chapitres un peu plus long, ton style d'écriture est très bien donc tu as toutes les capacités pour je pense Smile

25 Re: Fanfic Je t'aime le Dim 26 Juil 2015 - 19:17

alittlebutterfly

avatar
Très bon chapitre ! Very Happy Et je rejoins tout le monde pour t'encourager à les faire plus longs, tu écris vraiment bien.
J'ai adoré la discussion Harold-Varek! On aurait dit une discussion que j'aurais pu avoir avec Harold(non mais srx faut qu'il se bouge les fesses ^^)
Vivement la suite ! (les aveux les aveux Twisted Evil )


_______________________________________________
"Deux haches valent mieux qu'une seule"

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum