- Forum consacré au monde de Dragons de DreamWorks -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Entre Ombre et Lumière. le Dim 18 Juin 2017 - 21:49

Dark FrozenVl

avatar
Oui je sais. Je viens juste de finir "Harkard: Un monde meilleur" mais j'ai très envie de vous parler de cette fic ^^ Vous avez l'exclu avant tout le monde ^^

Entre Ombre et Lumière.
Chapitre 0
Introduction et présentation.

1 Courte présentation.

Entre Ombre et Lumière raconte les aventures d'Harold et ses amis, ainsi que de nombreux Oc, dans un monde moderne peuplé et dirigé par une minorité de Vampires surpuissant. Il y aura aussi un petit bestiaire, des créatures angélique, comme des séraphin, ange etc, ou encore démoniaque comme des succube, et bien-entendu, des dragons, même si ces derniers seront très peu présent.

2 Liste d'événements et de sujets abordé.

Tout au long de l'histoire, vous découvrirez :
-La dur vie des humains (civiles) persécuter par les vampires et réduit au rand de bétail par ces monstre qui ont bien l'intention de réduire l'humanité en esclavage !
-Comment les résistants du monde entier font pour tenir tête à ces immortels ! Car oui, ce ne sont pas les vampires à deux balles qui fondent au soleil. (Ce ne sont pas non plus des vampires qui brilles, sachez-le xD)  
-La majeur partie des Oc Important sont des vampires, les autres sont des humains ou bien des anges et des démons. (Je ne peux pas vous dire le nombres exacte, sauf pour les anges qui sont au nombre de 5, car je me connais, je vais en rajouter au fil de l'aventure xD)
-La vie des vampires serra également abordé, certain auront même des histoires et un passé tragique.  excepte deux trois protagonistes de Dragons1&2 et Dragons par-delà les rives, mais ça, vous le verrez par vous même au fur et à mesure !

3 Les vampires.


Je ne sais pas si cela vas vous refroidir, mais les vampires sont presque immortels ! Je sais que c'est pas drôle que l'ennemi puise se prendre un 44 tonnes dans la gueule en ressortir indemne, alors que si l'un d'eux mets une claque à un humain, celui-ci perd la tête. Mais ils ont tout de même des faiblesse, faiblesse que les humains vont bien-sûr exploité.
Ils n'auront pas la science infuse. En gros, ils vont arriver dans un monde qu'il ne connaisse pas et vont donc devoir s'habituer avec.
Presque rien ne peut en venir à bout d'un vampire, excepté deux ou trois choses comme les dragons, l'armé angélique, ou bien des armes démoniaque. ( un peu à la Seraph of the end pour ceux qui connaisse Wink )

4 Les humains.

À la manière d'attaque des titans, les humains son retranché dans des immenses ville entouré de murs gigantesque, elles sont toute relié par des courts d'eau, ou des voix ferré-souterraines construite pour échappé à la base aux dragons.

5 Autres
Au rendez-vous il y aura du mystère, des secrets, du drama (sinon c'est pas drôle hein Razz) de l'amour, du sang (je vous préviendrez pour les scène gore que je mettrais en Gras si vous êtes facilement choquable. Parce que sachez-le. Je n'aurais AUCUNE retenu. Ça c'est dis xD) du HaroldxAstrid ! (Mise à part si je change d'avis à la dernière minute, ce qui m'étonnerais car j'ai déjà prévu la majeur partie des événements) des relations fraternels et des rivalités à mourir de rire.
Comparez à Harkard, je ne vais pas tuer tout le monde, alors soyez en partie rassurez, vôtre personnage préféré serra peut-être épargné. Oui je dis peut-être car il a quand même des mort de prévu x) Mais pas autant abusé qu'Harkard. Après sinon il y a plus de surprises et si on s'attend à ce que tout le monde y passe bah autant écrire Fin tout de suite ^^

Ps : Petit spoil, les dragons vont disparaître dés le début de l'histoire, MAIS, ils vont revenir. Comment ? Vous le découvrirez aussi Razz Alors ne vous inquiétez pas, nos amis les lézards volant seront de la partie, mais pas autant que les humains et les vampires ! ^^

Si vous avez des questions, n'hésitez à les poser dans les reviews ou bien en Mp ^^ Et n'oubliez pas le petit follow et le fav qui fait plaisir  ^_^
Bon, sur ce, à la prochaine ^^


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

2 Re: Entre Ombre et Lumière. le Dim 27 Aoû 2017 - 18:05

Dark FrozenVl

avatar
Ohayô minasan ^^ Comment allez-vous ? Bien ? Moi perso ça va suuuuuuuuuuuuuper ^^ Et pourquoi que le Darky il vas bien ? Bah parce qu'il publie enfin cette sublime fanfiction ! YEAH !

(pour ceux qui se le demandaient, non je n'étais pas mort, je bossais, alors pas facile d'écrire et de gérer la publication en même temps xD)

Des heures et des heures de travail acharnées. Des kilomètres de lignes écris (5 chapitres d'avance) des personnages avec des histoires pleines de drama ! Des Oc comme vous en avait jamais vue ! Des morts par centaines de milliers ! Enfin bref, un bon projet qui me tenait à cœur ^^

Sans plus attendre je vais vous laisser lire le premier chapitre ^^

N'hésitez pas à laisser une Reviews, un petit Fav et un Follow, ça me ferrait super plaisir ^^

Bonne lecture à tous ^^

Ja ne Smile



Une histoire "futuriste" où humains et dragons se livre bataille jour après jour. Malheureusement, leurs querelles ont fini par réveiller un ennemi mortel... Mortel pour toute l'humanité et les créatures vivantes de ce monde. [Résumé provisoire]

How to Train Your Dragon - Rated: T - French - Mystery/Fantasy - Chapters: 1 - Words: 5,349 - Updated: 8/27/2017 - Published: 8/27/2017 - Astrid, Hiccup, OC, Drago Bludfist

Entre Ombre et Lumière.

Chapitre 1

Un nouveau problème.

Janvier 2082. Le monde est plongé dans les ténèbres les plus absolues. L'horreur a remplacé la joie. Les cris de joies des enfants a changé pour les effondrements des bâtiments. Pour quelle raison le monde est-il plongé dans cet enfer ? La réponse est simple ! Des vampires. Ils nous ont envahi depuis l'enfer !

Ils sont arrivés il y'a un peu plus de 15 ans. Je me souviens du jour quand c'est arrivé. Nous étions à table avec mes parents, quand la terre a été secouée par un énorme séisme ! Nous avions pensé qu'il s'agissait d'un de ces dragons provocateur de tremblement de terre. La réalité fut bien plus atroce à avaler une semaine après...

-----------------------------------------------------------------------

15 ans plutôt.

Le monde était en proie au chaos ainsi qu'à la guerre. Alors que l'espèce humaine sciait littéralement la branche sur laquelle elle s'était assise, en mettant au pouvoir des personnes mauvaises, malintentionnées, dictateurs ou autre tyrans, il restait encore et toujours un énorme problème. En effet, les dragons, et cela depuis des milliers d'années, vivaient et inspiraient la terreur chez l'être humain. Tuant sans raison apparente. Vivant où bon leurs semblaient.

En plus des conflits religieux, politiques et des guerres civiles ainsi que les attentats orchestré par de multiples organisation terroristes, les dragons ajoutés à ce cocktail de la mort n'arrangeait rien ! À chaque guerre, éclat civique, ou attentat, les corps et les pertes s'entassaient. Les batailles entre les différents cultes humains, ainsi que les dragons qui s'invitaient, faisaient preuve d'une telle rage et étaient d'une telle violence que la terre entière en tremblait par moment ! Ce qui causa pire que la fin du monde. Pour les humains comme pour les dragons.

En effet, au centre de la Terre, dormait une civilisation aussi vieille que la planète elle-même. Qui étaient-ils ? Étaient-ce une menace ? À l'époque, lorsque c'était arrivé, personne n'avait pensé à s'en occuper. Ils auraient dû pourtant... Car après une énième bataille, le sceau qui gardait prisonnier cette civilisation ancestrale s'était brisé ! Des fissures s'étaient donc formées sur une partie de la surface de la Terre, et des créatures monstrueuses en sortaient par la suite...

Des vampires.

Était-ce l'enfer qu'ils avaient ouvert intentionnellement ? En tout cas, les créatures qui en sortaient ressemblaient à celle des écrits religieux et des légendes, sauf qu'ils ne craignaient pas le soleil. Chaque famille de ces créatures maléfiques prenaient très facilement ses aises ! Et en un an l'empire des vampires s'était installé très facilement, transformant les petites et moyennes villes en Villes à bétails.

Les villes à bétails étaient les principaux moyen pour les vampires de toujours avoir à manger sous la main. À rythme bien défini, les humains rabaissés au statut de bétail donnaient leur sang à leur maître et en échange, ils assuraient leur « sécurité » ! Le bétail avait également le droit de travailler pour produire nourriture, vêtements et médicaments pour leurs convives mais personnes n'était autorisé à sortir, sauf les vampires. Le bétail ne devait en aucun cas subir de mauvais traitement qui serait susceptible de les abîmer, de les tuer, ou qu'un vampire les vident totalement de leur sang, sans raison valable. Quelques jeunes vampires fraîchement transformés avaient tenté de se servir malgré les mises en gardes, mais avant que le mal soit fait ils avaient été pris de court. Ils s'étaient fait tuer sur le coup, soit par leur supérieur, ou par la première génitrice.

Lors de la première apparition de ces démons, les humains, peu importe leur penchant politique ou religieux ou encore l'endroit où ils habitaient, se demandaient qui étaient cette bande de clown ! Tous étaient vêtu avec des vêtements qui semblait venir d'époque lointaine, et leur teins pâle n'était pas plus intriguant !

Les familles vampires étaient peu nombreuses et ne comptaient que très peu de partisans au début. Alors, ils recherchèrent partout les pires crapules que le monde humain gardait en prison, ainsi que des ingénieurs pour leurs apprendre à vivre dans ce monde. Car ayant passé les 900 dernières années enfermé sous terre, ce monde n'avait aucune ressemblance avec celui qu'ils avaient quitté contre leur volonté.

Ceux qui acceptaient de se soumettre et de suivre à la lettre les règles se voyaient transformés en vampire ! Les autres devenait du bétail. Certains humains, de base non hostiles et sans intérêt, étaient prêt à vendre leurs âme pour ne pas finir en bétail ! S'ils étaient jugés dignes de devenir l'un des leurs par l'assemblé des chef et de la première génitrice, alors leurs vœux étaient accordé. Dans le cas contraire, leur triste sort les menaient droit dans les villes bétail !

Chaque famille vampire avait son chef suprême, leur premier géniteur. Et au dessus des chefs, il y avait un maître. Ou plutôt, une maîtresse, qu'ils adoraient et admiraient comme une déesse ! À première vue, cette femme ne semblait pas si cruelle que cela.

Elle était d'une taille assez petite mais pas naine non plus, de très long cheveux rose qui lui tombait jusqu'aux chevilles, et un visage d'ange avec des oreilles pointu comme un elfe.

Elle portait à son cou, sur le côté droit, un énorme nœud papillon rouge, avec une pastille jaune en son centre.

Sa tenu était composée d'un bustier noir, fermé par des lacets dans le dos qui possédait deux bretelles fine enlacé de part et d'autre de son cou. Muni à l'avant de plusieurs paire de petit bouton jaune pour décorer, ces derniers étaient suivie parallèlement de deux fils rouge qui rejoignaient des nœud de la même couleur se trouvant en bas du vêtements qui se terminait quelque centimètre plus bas en jupe très courte. Une double jupe en dentelle blanche avait été ajouté entre les nœud et la terminaison de la jupe.

Ses épaules étaient dénudées, mais le reste de ses bras était couverts par des grandes manches noires où se trouvaient de la dentelle blanche à chaque extrémité, aussi bien en haut qu'en bas. Elles n'étaient pas reliées au bustier, seuls ces bande de cuir noirs nouées lui enlaçaient les bras fermement pour ne pas qu'elles tombent.

Elle avait, pour finir, des grandes bottes noires à talons blanc, qui montaient jusqu'aux genoux et qui étaient ouvertes légèrement en « V » pour que ses mouvements ne soit pas limité au niveau des genoux.

Avec son allure gracieuse et son accoutrement assez léger, elle semblait douce et attentionné au premier regard, voir même d'être une sacré dépravé, une pauvre fille qui s'amusait à se faire sauter dans tout les sens. Pourtant, dès que quelqu'un prononçait son nom, le monde des vampires semblaient comme s'arrêtait de respirer.

Mina Tepes.

Elle était la toute première vampire. Leur Reine. La première qui avait vendu son âme et son corps au diable ! Puis, au fil des siècles, elle s'était constitué une grande famille de fidèles. Des hommes et des femmes habités par un seul et même désir. Vivre en paix pour l'éternité. Ils n'avaient pas la même signification de paix que les humains...
-----------------------------------------------------------

6 mois après que l'armée vampirique soit arrivé, elle s'était chargé d'éliminer une grosse parties des groupes terroristes, ils avaient également attaqué les pays trop arrogant, comme l'empire d'Asie, le Japon, une bonne grosse partie de la Russie. Les dragons étaient également sur leurs liste, et ceux-ci disparaissait à une vitesse affolante ! En un ans et demi, ils avaient tous disparue... L'armée vampirique s'était chargé en même temps de l'Amérique du nord, où leur objectif principal était de trouvait le pentagone... après qu'ils aient tué le dirigeant.

Après des multiples interrogatoires, Mina avait appris où se trouvait son plus vieil allier. Un vampire à la réputation et au palmarès plus que respectable ! À lui seul, avant leur disparition, il avait assouvi tout ce qui formait l'Europe à l'aide de sa seule force. Ce vampire, plus proche d'un archidémon qu'un simple suceur de sang, n'avait pas eu cette « chance » de se retrouver enfermé en enfer et donc, il se trouvait prisonnier des humains depuis tout ce temps. Pourquoi ne s'était-il pas trouvé condamné en enfer ? Seul ce vampire le savait.

-----------------------------------------------------------

Pentagone. État-unis d'Amérique. 17 Juillet 2069.

« Retrouvons notre frère ! » Cria un vampire aux cheveux blanc « Ces misérables humains ont bien dû l'enfermer quelque pars !

-Reine Mina nous a dis de ne faire aucun prisonnier. Si vous croisez un humain, libre à vous de choisir comment sa vie doit se terminer ! » Informa un autre vampire aux cheveux noir et vêtu de vêtements tout aussi sombre.

« Tu crois qu'il vas être ravi de nous revoir, après tant d'année ?

-Il vas certainement être affamé si tu veux mon avis, Carmine. » Répondit avec certitude le même vampire.

« Je vais chercher dans mon coin. Prévenez-moi si il y'a des blessés !

-Mimine, enfin ! » se mit à glousser une vampire au cheveux blond « Tu sais bien que tes pouvoirs de guérison ne nous serons d'aucune utilité ! Les humain ne peuvent pas nous blesser.

-Nous verrons qui de nous deux aura raison, Berineda. Je jubile d'avance de voir venir le jour ou l'un de ces bétails te tranchera la tête ! Et ne m'appelle pas comme ça espèce de fausse blonde !

-Assez de dispute les filles ! Concentrez-vous sur la mission !

-Oui, Second Géniteur Sunoha. » Répondirent les deux femmes en inclinant respectueusement la tête.

Comme l'avait signalé Carmine, elle partait donc de son côté pour ses recherches, tandis que le dénommé Sunoha et cette Berineda poursuivaient leur route, suivis des vampires sbires.

Ces trois-là semblaient avoir une grande expérience en plus d'un grand âge.

Carmine était une belle jeune femme vampire, vivant depuis l'époque du moyen-âge. Yeux rouge, comme tout les vampires. Cheveux long, brun, avec une mèche rouge ondulé qui descend jusqu'à l'œil droit. Ses cheveux à l'arrière sont coiffés en un chignon, ses cheveux avant gauche sont uni dans une tresse fixé avec deux barrette rouge avec des mini crâne dessus, alors que ceux à droite son libre. À son cou était placé un pendentif en argent en forme de crâne qu'elle affectionnait tout particulièrement.

Elle était vêtue d'un corset composé de plusieurs plaque de fer noir superposé, enlacé les uns aux autres en leur centre par un lacet rouge, couvrant la zone du ventre et de la poitrine, ainsi que le dos. Un chemisier ouvert rouge surplombait le corset, les manche s'arrêtant avant les coudes. Les boutons du vêtement avaient également la forme de petites têtes de mort.

Sur le bras droit, le même genre de plaque que pour son corset, englobait toute son épaule par-dessus le vêtement rouge, pour laisser ensuite son coude dégagé pour ne pas qu'elle soit gênée pour se défendre et pour bouger à son aise. L'amure reprenait après le coude et se terminait avant la main où, à l'intérieur de celle-ci était gravé un pentagramme.

Elle possédait un pantalon noir, mais la patte gauche était coupé court, à la taille d'un mini short. Sur cette zone ou la peau était à vue se trouvait un étuis renfermant différentes babioles.

Elle avait également des grandes bottes à talons composées d'acier noir et de tissu rouge dépassant aux extrémités.

Pour finaliser le tout, elle avait une double ceinture noir où sous elles se trouvait une jupe rouge fendue en deux et qui atteignait ses genoux.




Sunoha était le second chefs d'une puissante famille de vampire depuis une époque lointaine.

Ses cheveux long de couleur noir était attaché en une longue tresse qui arrivé à hauteur des omoplates, tendis que ceux à l'avant avaient été placé de façon à ce qu'ils ne le gêne pas. Il avait également un bouc bien prononcé qui entourait parfaitement sa bouche et atteignait son menton.

Pour la tenu, il portait un uniforme noir. Le haut possédait un long col noir assez large qui atteignait ses oreilles.

À son cou il arborait une croix renversée, légèrement couverte de peinture rouge.

La manche droite de l'uniforme était entièrement couverte d'une protection noir en cuire, sanglé et relié sous son bras gauche. Par-dessus ce dernier se trouvait une cape noir, comme celle des toréadors.

Il portait un pantalon noir, basique, souple et sans protection.

Et pour finir, il avait des rangers noires, dans lesquelles étaient rangées les pattes du pantalons.



Berineda. Femme vampire datant également du moyen-âge, tout comme Carmine.

Elle avait des long cheveux blond qui dévalait de chaque côté de son visage, mais placé de façon ingénieuses pour que la gente masculine ait un point de vue imprenable sur sa forte poitrine. Et ses cheveux étaient si long qu'ils lui arrivaient jusqu'aux fesses ?

Elle portait un corset en acier, comme celui de Carmine ainsi qu'une courte jupe qui laissait ensuite apparaître des bretelles de portes-jarretelle raccrochées à ses collants noir. Elle avait aussi des grandes botte à talons, le tout la rendant très séduisante.



(Vous en avez marre des description physique ? Alors place à l'action ! N'ayez crainte, Harold et compagnie arriveront très vite. ^^)


Leur mission était de retrouver leur ami captif. Ils faisaient tous partie d'une des meilleurs équipe d'intervention et puis, le prisonnier était l'une de leur vieille connaissance. Sunoha et Berineda continuaient sur leur chemin, accompagné des sbires du géniteur, tandis que Carmine fouillait les salles annexes qui en partie étaient toutes vides. Seul le mobilier s'y trouvait encore. Les zones étaient toute entassées les unes sur les autres, séparé par des simples baies vitrées. Ça ressemblait beaucoup à un hôpital psychiatrique...

Elle trouvait cela bizarre, en règle générale, quand ils arrivaient quelque pars, les humain tentait d'emporter le maximum de chose ! Hors là, tout les tiroirs étaient plein à craquer de document confidentiel ! Enfin, ils étaient sûrement important vue qu'ils étaient gardés dans des endroit fermés à double tours. Mais il fallait plus que ça pour arrêter un vampire ! Ils leur suffisaient de tirer un bon coup sec et tout secret devenait accessible à leurs yeux !

Tendis que Carmine était plongé dans son tri de document, un humain, bête mais courageux, venait de se jeter sur elle avec une matraque électrique ! Au contact de l'arme, la vampire se mit à crier, pas de douleur, mais plutôt de surprise ! Elle avait très vite repris ses esprits pour envoyer valser l'humain avec une bonne baffe qui le fit traverser plusieurs compartiment !

« Espèce de mal élevé ! On t'as jamais dis que c'est déconseillé de surprendre une jeune dame ?! » Cria-t-elle en le rejoignant.

« Une dame... T'es plus un monstre qu'autre chose pour moi ! »

L'homme tentait de se relever, mais étant quelque peu étourdit par le vol-plané qu'il venait de faire, il rechutait au sol plusieurs fois sous le regard neutre de la vampire.

« Qu'est-ce que t'attend, hein ?! T'aime voir ta viande souffrir c'est ça espèce de traînée ?! »

Cette dernière, se sentant offusquée et blessée par les propos de ce type, s'avançait vers lui avant de s'accroupir à son niveau. L'homme avait fermé les yeux s'attendant à recevoir une correction, mais rien ne venait... Il se risquait donc de les ouvrir pour tomber face à un visage souriant. Elle... lui souriait ?

« Dis... Comment tu t'appelle ? »

Sa voix sonnait comme du velours ! Elle se glissait dans ses oreilles et faisait frissonner l'homme.

« Chr... Christopher...

-Christopher... »

Elle plongea sont regard rouge dans le sien. L'homme se sentait tout chose, comme s'il était aspiré par ses yeux, envoûté même !

« Tu as vraiment de beaux yeux, Christopher... » Dit-elle avec sincérité.

Il était vrais que cet homme aux yeux bleu et aux cheveux noir avait un certain charme. Pendant un court instant, il se sentait sauvé ! Peut-être était-ce une vampire... gentille ?

« Dommage que ce soit ceux d'un lâche et d'un pervers ! »

Elle se relevait comme une furie, le contact visuel rompu, le dénommé Christopher semblait avoir repris ses esprit ! Elle lui adressait un regard dégoutté, puis elle lui plantait son talon dans le crâne !

« Bonne nuit. » Cracha-t-elle sans une once de gentillesse.

Que s'était-il passé ? Carmine faisait partie d'une minorité de vampire pouvant lire dans les esprits et y voir les actes dépravés dans ceux-ci, et ce qu'elle y avait vue était écœurant ! Homme marié, 3 enfants et ça ne l'empêchait pas de tripoter ses collègues, surtout les jeunes stagiaires ! Le tuer n'était donc pas un souci !

Elle rejoignait le groupe après deux bonnes heures de recherches qui n'avaient pas été inutiles ! Leur ami se trouvait au 13ème sous-sol, cellule 24-b. Elle avait également un passe et les codes pour avoir accès à toute les zones. Ils se dirigeaient donc vers cet endroits, tout en tuant quelque humains hostiles sur le passage ! En arrivant à l'étage, celui-ci était truffé de caméra armées de miniguns qui ouvraient le feu dés leurs apparition dans le couloir ! Aussi vite que possible ils s'étaient mis à l'abri tandis que les balles sifflaient dans tout les sens !

« T'es sûre que c'est par-là ?! » Hurla Sunoha à la brune.

« Il doit être au bout du couloir certainement ! Je vois pas pourquoi prendre autant de précaution si ce n'est pour garder un spécimen unique ! »

Carmine calait sa mèche derrière son oreilles avant de serrer son poing disposant du pentacle. Celui-ci, normalement noir, se mit à luire d'un rouge écarlate et un arc apparue dans cette même main. Il était fait de branches torsadées, de couleur rouge cramoisie, et disposait de petit crâne là où la corde était attaché. Elle banda ce dernier, puis de la même façon qu'il était apparue, une flèche avait prit place dans l'endroit adapté dans un éclair de flamme verte. Elle se précipitait dans le couloir à toute vitesse pour tirer une flèche après l'autre sur toute les armes ! Pas une seule ne manqua sa cible. Une fois la dernière camera détruite à l'aide d'un coup de pied donné dans un gracieux salto-arrière, elle atterrissait sur le sol avec grâce avant de se tourner vers le groupe avec un grand sourire tout en joignant ses mains dans son dos. Elle se précipitait ensuite vers la cellule 24-b ou elle activa le déverrouillage de la porte avec son passe. S'en suivi l'ouverture presque indéfinissable d'une quinzaine de portes blindés. Ils attendaient tous bien sagement en discutant de chose et d'autre.

« Vous autres ! Fouillez cet endroit et ramenez nous de quoi manger avant de partir ! » Ordonna Sunoha.

Tous obéissaient, excepté la blonde et la brune qui voulaient revoir leur ami.

« En 600ans tu pense qu'il a changé ? » Demanda Berineda.

« Aucun d'entre nous n'a changé, alors je vois pas pourquoi Lui aurait changé. »

La dernière porte s'ouvrait à ce moment là. Ils s'engagèrent dans un long couloir sombre qui débouchait sur une salle blanche très lumineuse. Cette dernière était fermé par une vitre blindé. Problème, il n'y avait aucune commande pour l'ouvrir... Sunoha se préparait à utiliser son arme, mais il avait tout juste eut le temps de se décaler pour éviter une salve de balle qui s'était abattue sur la pauvre Carmine ! Le brun ténébreux fonçait aussitôt sur l'humain armé du fusil tout en dégainant son arme de la même façon mystérieuse que Carmine ! Comme s'il dégainait son arme d'un étui, Sunoha extirpait de la main droite un katana à la lame noir et avec une poignée rouge ou des caractères japonais étaient écris. Après l'avoir transpercé et découpé en deux, il avait rengainé son katana dans son étui invisible tout en se dirigeant vers ses deux amies.

« Berineda. Ouvre-moi ça. » ordonna-t-il tout en s'accroupissant à côté de la brune. « Et toi arrête de dormir ! »

Il lui tira la joue violemment, ce qui la fit hurler de douleur !

« Aïe aïe aïe aïe aïe ! Mais ça va pas la tête ?! » Cria-t-elle en se tenant la joue, alors que de la fumé sortait de ses multiples blessures.

Pendant ce temps la blonde avait enfoncé la vitre blindé avec son marteau de guerre ! Ils pénétraient ensuite dans la salle ou en son centre reposait un corps en boule qui pleurnichait... Était-ce lui ?

« Kasain... ? » Appela Carmine.

L'individu avait sursauté et reculait jusqu'à toucher un des murs ! Ce n'était pas lui, mais un scientifique. Mais alors, où se trouvait ce fameux Kasain ?

« Il y a un souci, Docteur Alshey ? Ne vous avais-je pas dis que cela arriverait un jour ? »

Tous levèrent la tête pour voir un homme au cheveux noir suspendu au plafond. Il était habillé d'un simple pantalon blanc fait d'une matière semblable au papier. Il marchait d'un air naturel sur les murs jusqu'à toucher la terre ferme, puis il se dirigeait vers le scientifique avec un mauvais air.

« Je vous l'avez bien dis... Que j'aurais votre peau.

-Pi-pi-pi-pitié ! Je faisais qu'obéir aux ordres moi !

-Et moi je ne fais qu'obéir à mon instinct . Sunoha. Tue-le... »

Sans broncher, le susnommé décapita le docteur à l'aide de son katana. Les quatre vampires firent demi-tour pour rejoindre leurs semblable qui festoyaient comme bon leur semblait. L'un d'eux s'était approché de Kasain et s'inclinait respectueusement.

« Vos vêtements... Nous n'avons rien trouvé, premier géniteur.

-Hé bien on dirait que je vais devoir rester à moitié à poil un moment...

-Ce n'est pas si grave... C'est même plaisant. » Chuchota Berineda à sa voisine qui avait roulé les yeux au ciel.


xoOox


Retour dans le présent.

France. Secteur 34 : Une Villes sous contrôle du Bataillon d'Extermination des Vampires.

« Tout le monde en rang ! »

Plusieurs lignes d'hommes et de femmes obéissaient sans broncher à leur chef, un homme de taille moyenne, chauve, barbue et moustachu, répondant au nom de Ryker. Celui-ci dévisageait chacune des recrut avec un sale air.

« Vous avez peut-être eu de la chance lors des testes ces cinq dernières années, mais n'attendez pas de moi que je deviennes votre pote ! Vous êtes et vous serrez toujours des tas de merde pour moi, c'est bien compris ?!

-Chef, oui chef !

-Vous êtes le régiment 588 ! Le plus minable groupe du B.E.V ! Une bande de bras cassés ! Vous n'êtes même pas capable d'escorter une petite vieille à l'épicerie de la ville sans qu'elle ne prenne feu ! Et malgré ça, vous restez fier ?!

-C'est vrais qu'elle a sacrément bien flambé la vieille. » fit remarquer un garçon au cheveux blond coiffé en dreadlocks à sa voisine qui se mit aussitôt à rire.

« Ça vous fait rire les jumeaux ?! Sortez du rand et faite moi cinquante pompes ! ALLEZ ET PLUS VITE QUE ÇA ! »

Les jumeaux, qui répondaient au drôle de nom de Kognedure et Kranedur, s'exécutèrent et firent leur série de pompe, sous les rires discrets de certain de leur camarades.

« Psst. Hé Astrid ? »

L'interpellée se tourna vers sa voisine, une jeune fille de son âge aux cheveux noir.

« Il est où Harold ? » chuchota-t-elle.

« J'en sais rien » Répondit-elle sur le même ton.« Mais quand je lui aurais mis la main dessus je peux te jurer qu'il vas m'entendre !

-C'est lui qui fait les conneries et c'est nous qui trimons !

-Y'a plus qu'à espérer que monsieur-propre ne remarque pas son absence...

-Très bien ! Je vais maintenant faire l'appel ! » Fit le chauve

Astrid et sa voisine du nom d'Ingrid se frappèrent le front tout en soupirant « on est mort. » La blonde regardait ensuite la mini tablette qu'elle avait a son poignée et faisait défiler la carte dans l'espoir de le voir pas loin.

Harold ? Qui était Harold ? Un jeune homme d'une vingtaine d'années, brun aux yeux vert. Certains diraient qu'il n'est personne. Un type commun comme n'importe qui d'autre dans ce monde sombre.

Sur une autoroute abandonné, un motard fou se faufilait entre les carcasses de voitures calcinées, juché sur sa magnifique Kawazaki H2R rutilante, c'était un beau jeune homme en combinaison noir orné sur plusieurs partie par des logos en forme de crâne barbare rouge (celui qu'Harold a dans dragon 2 sur sa combinaison de vole. Wink ) Son casque avait eu un petit rajout également comme un énorme sourire carnassier au niveau de la mâchoire. La couleur principal du casque était noir sur le derrière et le dessus du crâne, rouge au niveau du menton, tandis que le reste était blanc, excepté la visière. À son compteur était affiché 260Km/H mais ça ne semblait pas lui suffire car il mis aussitôt les gaz !

Harold était le genre de garçon qui avait le chic pour s'attirer toute sorte de problèmes sans jamais les chercher. Il détestait également les contrariétés, ce qui était difficile à gérer avec son entêtement à vouloir protéger tout le monde. Voila pourquoi il vagabondait la plupart du temps, pour éviter à son entourage d'en avoir... Même si dans la ville d'où il venait de partir ses amis allaient en avoir encore vue qu'il manquait à l'appel. Certes, il avait des amis sur qui compter, plus quelque supérieur qui fondaient secrètement leurs espoirs sur lui, mais ça n'empêchait pas à Harold d'être triste lorsqu'il est éloigné de tout. Son passé, il ne le souhaitait même pas à son pire ennemi... Enfaîte si. Il voulait que tout les vampires souffre pour ce qu'il lui avait fait !

À l'approche d'une station il avait décidé d'y faire une halte histoire de ne pas rentrer les mains vide. Béquille au sol, casque sous le bras et des sac dans les mains il s'en allait fouiller l'endroit. En cas d'extrême urgence, il pouvait toujours lancé un signal avec IALSA (Intelligence Artificiel de Localisation et de Survie Avancé) L'engin que tout humain résistant portait à son poignée, ou bien se servir de son arme. Un Beretta m9 9mm chromé.

Il entrait donc dans la station abandonné et commençait son investigation. Tout y passait, même les toilette ! Son butin se résumait à une trentaine de barre chocolaté, quelque bouteille d'eau, une boite de cigare et du papier... Ce n'était pas vraiment ce qu'il espérait mais ça ferait sûrement le bonheur de quelqu'un ? Soudain, il entendit du bruit ! Une boite de conserve vide venait de rouler sur le sol. Il jeta un rapide regard sur IALSA, aucun signe de présence humaine ! Il n'y avait pas de temps à perdre ! Si il tombait sur un groupe de vampire, à lui tout seul il ne ferait sans doute pas le poids, mais d'un côté si il arrivait à les tuer, il pourrait les dépouiller ! Il préférait ne pas prendre de risque et d'emprunter la sortie de secour pour ensuite courir vers sa moto. Malheureusement cette dernière était encerclé par deux vampires qui avaient aussitôt signalé sa présence !

« Hé merde... »

Un premier vampire s'avançait vers lui, la gueule grande ouverte ! Il reçu le casque en pleine tronche et s'en mordit la langue ! Le second vint en aide à son collègue, mais il se reçu un coup de sac dans la tronche ! Avant que les autres ne viennent, Harold s'empressait de récupérer son casque puis enfourcha sa moto avant de partir à toute vitesse ! Il pensait être en sécurité, mais les vampire s'était également lancé à sa poursuite à bord de Jeep Cherookee. Trois véhicules étaient à sa poursuite, mais ils n'avaient clairement aucune chance de le rattraper ! Poussant les rapports à fond, Harold prenait énormément d'avance, jusqu'à les semer. Il était déçu qu'ils n'insistaient pas plus que ça. Il aurait aimé jouer avec eux...

*Bip-bip !*

« Un message d'Astrid ?

Message : Rentre immédiatement espèce de crétin !

-Encore de bonne humeur celle-là... Oh putain ! »

N'ayant plus son attention sur la route, Harold avait failli mangé une barrière !

Comme l'avait si gentiment demandé Astrid, Harold était rentré sans plus attendre. Il avait croisé quelque vampire sur la route, mais malheureusement, ses minutes étaient compté. Ryker l'accueillait, armé de son sourire le moins chaleureux.

Alors qu'il était peine descendu de sur sa monture, le chauve l'avait saisie au col en lui hurlant dessus !

« Je peux savoir où t'étais espèce de guignol ?!

-J'ai... Été prospecter, chef. Rien de mal.

-Et à cause de toi, tout tes p'tits camarade on dû faire une centaine de pompes !

-...

-Tu n'dis rien ? Pas de souci, ça me vas très bien. »

Il le déposa au sol avant de lui annoncer que le chef de secteur l'attendait. Tout en ronchonnant, le brun déposait son casque sur l'un des rétros avant de se diriger vers les quartiers du responsable. De là ou il était il entendait clairement des hurlements provenir de cet endroit ! Deux hommes s'y engueulaient sans aucune retenu ! Cela fit doucement sourire Harold, se disant qu'il n'était pas le seul à se faire sermonner ! Avant d'atteindre la tente, sa route avait croiser celle de deux enfants qui semblait mal en point. Par bonté d'âme, Harold leur céda chocolat et bouteille d'eau et reçu de chaleureuses étreinte en remerciement.

« Vous êtes un irresponsable ! Que dis-je ! Un con ! Même un porc serait plus malin que ça !

-Bah allez-y. Virez-moi, chef. » répondit calmement un jeune homme avec un ton acide. « Il faudra juste expliquer à vos supérieurs, pourquoi est-ce que l'un de vos membres les plus importants a été banni !

-...

-Mes méthodes et ce que je fais de mes journées ne regarde que moi. J'ai été déporté dans cet endroit pourri pour vous montrer comment casser du vampire. Pas pour jouer aux p'tits soldats. Si vous voulez passer vos nerfs sur quelqu'un, pourquoi pas le faire sur celui qui attend dehors ? »

Harold était repéré, nul besoin de s'annoncer pour entrer.

« Ha ! Voila notre prodigieux vagabond ! » Fit un troisième homme au côté du chef.

« Lieutenant Viggo. » Salua-t-il poliment. « Soldat Erwin.

-Soldat Harold... Sur ce, je vous laisse messieurs. »

Les deux brun s'échangèrent un bref regard, avant que ce dernier ne sorte. Harold, quant à lui, restait là sans bouger. Viggo l'invitait à s'asseoir, ce qu'il fit par politesse, mais il restait une personne qu'il n'avait pas saluer. Une personne qui pourtant était loin d'être discrète, aussi bien par sa présence que par son caractères ! Et cette personne était.

« Bonjour, papa... »

Stoick Haddock. Capitaine et gestionnaire du secteur 34.

EDIT : Modifications apportées par Many Thorston, capitaine du régiment 34 du bataillon d'infanterie blindée de Cholet. ^^ excellent début tu me diras ce que tu penses des corrections Razz


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

3 Re: Entre Ombre et Lumière. le Lun 28 Aoû 2017 - 10:14

Shurtugal

avatar
Nan t'as pas le droit de nous laisser avec ce suspens bounce bounce bounce


_______________________________________________
-Voyez cela, je vois mon père. Voyez cela, je vois ma mère. Je vois mes frères, je vois mes sœurs. Les voilà qui m'appellent, et me demandent de prendre place à leurs côtés dans le palais du Valhala, là où les braves vivent à jamais !-


Shurtugal

4 Re: Entre Ombre et Lumière. le Lun 28 Aoû 2017 - 21:29

Dark FrozenVl

avatar
Je suis un écrivain démoniaque. Voir même pire que ça, car la suite arrivera que dans deux semaines MUAHAHAHA xDDD


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

5 Re: Entre Ombre et Lumière. le Ven 1 Sep 2017 - 11:55

Dark FrozenVl

avatar
Ohayô ^^

Bon, j'étais censé publier un chapitre toute les deux semaines, mais finalement, en vue du succès de cette fic, je ne pouvais pas attendre plus longtemps xD

Petite réponses aux reviews :

Toothlesspower : Je suis heureux d'apprendre que ma fic fait partie de ton top 5 « WTF » xD Merci du soutien ça fait super plaisir ^^

Bonne lecture à toi ^^

Julien974 : Ravis que le début te plaise ^^ J'espère que la suite te plaira tout autant ^^

Je te souhaite une bonne lecture ^^

Little Sayuri : Moi aussi j'étais impatient de la publier cette fic, tu le sais bien Lili-chan xDDD Alors le monde où ils vivent, je me suis inspiré de Attaque des Titans, de Seraph of the end et de Black Bullet ^^ Pour ce qui est de Carmine... The poupette number one quoi ! XDDD Pour Ryker j'ai totalement déconné avec Artman, je l'imaginais trop dans ce rôle xDDD Aaaah Harold et sa sublime moto (même pas un commentaire sur sa combis ? Je suis déçus Razz)

Sur ce, je te laisse découvrir si Harold vas mourir des mains de son père de celle d'Astrid Smile Bonne lecture Lili ^^

Je vous remercie pour les follow et les fav, et n'hésitez pas à laisser une reviews, même courte, ça fait hyper plaisir ^^


Bonne lecture à tous, Ja ne ^_^

Entre Ombre et Lumière.

Chapitre 2

Un souci au pays du froid.

Il faisait bon vivre dans cette ville au nord-est de la France. Malgré l'oppression et la présence des vampire, cette zone était tranquille comparé au reste, tout le monde y vivait à son aise. Moi, mes parents et nôtre « invitée ». Malheureusement, la paix s'était effacé comme des traces de pas sur la plage.

Je dormais paisiblement dans cette sublime maison où nous ne manquions de rien.

C'était cette nuit que tout avait basculé !

Une explosion suivit d'un tremblement secoua toute la ville, me sortant moi et tout les habitants du sommeil, avant que l'alarme ne retentisse pour annoncer l'attaque des vampires ! Ni une ni deux après m'être habillé avec la tenu réglementaire, un tee-shirt blanc à manche longue qui disposait de deux bandes noir le long de celle-ci, d'un pantalon noir et d'une paire de tennis noir. Sans oublié ma plaque électronique ou toute les infos sur moi était gravé informatiquement dessus. J'accrochais cette dernière à mon cou, ça ressemblait à une médaille qu'on mettrait à un chien, puis je courrais au rez-de-chaussé pour rejoindre mes proches, également habillé avec cette tenu.

« Ils se sont enfin décidé à passer à l'action ! » Gronda mon père.

« Les enfants ! Prenez vos sacs, Gueulford ne devrait pas tarder pour vous mener aux quais !

-Mais maman...

-Pas le temps de discuter ! » Coupa-t-elle.

Je m'empressais donc de saisir mon sac, alors que des cris et des coups de feu raisonnaient dehors. Je voyais mon père jeter un œil à chaque fenêtre, un fusil à la main en plus d'une massette à la ceinture.

« Nous ne sommes mêmes pas sûr que ces armes marches !

-Les gars du labos les ont fabriqué exprès pour ça ! Je ne vois pas pour qu'elle raison elles nous ferraient faux bond ! » Répondit ma mère en prenant également un M14 noir.

Gueulford arrivait à ce moment, vêtue de sa tenu légèrement trop petite qui laissait apercevoir le bas de son ventre. Il était également armé du même modèle de fusil que mes parents.

« Vous n'êtes toujours pas prêt ? Allons dépêchons, Harold, Astrid ! »

Nous nous sommes précipité dehors, là, trois autres adultes nous attendaient avec chacun d'eux deux enfants sous leur responsabilité.

« Et vous deux ? Vous n'venez pas ?

-Figure-toi que madame à des dossiers à récupérer dans son labos. » Fit mon père.

« Je peux très bien aller les récupérer seule ! Tu devrais rester avec nôtre fils, Stoick.

-Et te laisser seul avec ces suceurs de sang ? Désolé, mais tu vas devoir me supporter, ma chère.

-Allons-y dans ce cas ! »

Nôtre groupe s'est ensuite enfoncé dans la ville, tendis que mes parents se dirigeaient à l'opposé. Je ne savais pas trop quoi penser, je me contentais de courir derrière Gueulford, tout en tenant fermement la main d'Astrid. Nôtre ville, en plus d'être entouré par d'immense mur d'une quarantaine de mètre de haut, était bordé par l'Océan Atlantique, nous offrant plusieurs possibilité de fuites. Les véhicule de transport aquatiques, ou les tunnels souterrains avec les trains qui s'en allait vers l'Angleterre. Ces derniers étant déjà prit d'assaut, nous avons embarqué sur les nacelles pour être ensuite acheminé vers d'autres embarcations plus imposante. Une fois arrivé, je me dirigeais vers le pont, j'espérais voir mes parents ici, ou sur les autres navire, mais rien. Astrid cherchait tout comme moi ceux qui l'avait recueilli, avant que nos regards se dirigeaient vers la ville. Elle était en feu, certaines tours de guets s'effondrait, tout comme les maisons les plus proches de la brèches... Comment avaient-ils fait d'ailleurs pour exploser le mur ?! Nous les savions puissants, mais à ce point, s'en était décourageant pour l'humanité ! Je fixais l'endroit ou était le labos de ma mère, un large bâtiment de quatre étage surplombé par une tour qui disposait également d'une terrasse soutenu par des piliers.

La pluie s'était mise à tomber et des soldats nous demandèrent de nous mettre à l'abri à l'intérieur, ce que tout l'attroupement faisait, avant qu'un homme ne se mette à hurler ! Il observait à l'aide de jumelle et semblait horrifié par ce qu'il voyait.

« PROFESSEUR ! » Hurla l'homme.

Personne n'avait réagi, mise à part moi, car il n'y avait que deux professeur dans cette ville, ce type... Et ma mère !

Sans plus réfléchir j'accourais pour arracher des mains les jumelles qu'utilisait le collègue de ma mère pour regarder ce qui se passait ! Ils étaient sur cette fameuse terrasse, mais pas seul malheureusement. Un groupe de cinq individu, certainement de vampire, se tenait devant eux, recouvert par des grandes capes noir. L'un d'eux tenait mon père par la gorge et s'approchait du bord, tendis qu'un autre retenait ma mère... J'avais peur de voir ce qui allait se passer... Mais le plus surprenant dans tout ça, c'était que ma mère avait réussi à se dégager de l'emprise de l'autre horreur, avant de couper net le bras de celui qui tenait mon père ! Sauf que dans son élan, et à cause de la pluie, elle ne pouvait pas s'arrêter... Alors en tombant dans le vide, elle embarqua avec elle le vampire qu'elle venait de découper ! Les toit des autres bâtiments m'empêchèrent de voir la suite, mais à en juger par les quatre vampires qui se précipitèrent vers le bas...

La foudre gronda soudainement dans le ciel, tendis que mon cœur semblait s'être arrêté... Je n'arrivais pas à y croire... Je devais certainement rêver ! Je voyais mon père qui peinait à se redresser, puis il y eu un sifflement très aigu. Ce fut le cri horrifié d'Astrid et de quelques autres personnes qui me fit reprendre mes esprits. Mais avant même que je m'apercevais ce qui n'allait pas, je m'écroulais au sol lourdement...

Harold se réveillait en sueur dans sa chambre, le souffle court et les idées brouillées ! Les mains encré sur son visage, il se calmait lentement à son rythme. Ce n'était qu'un cauchemar... Un horrible cauchemar... Après avoir reprit son calme il jetait un œil à l'horloge. Il était tôt le matin, il pouvait donc sortir à son aise. Après s'être passé un peu d'eau sur le visage et avoir arrangé ses quelques épis sur sa tignasse brune, il restait un moment appuyé sur le lavabo en se fixant dans la glace face à lui. Son corps n'était plus celui du frêle petit gamin qu'il était avant. Les années passé au sein du B.E.V l'avait renforcé physiquement et mentalement. En pensant à cela, son regard était soudainement devenu triste, il le baissait vers son ventre où une brûlure ainsi qu'une cicatrice était visible. Il posa le bout de ses doigts dessus en repensant à ce rêve qu'il avait fait... Ce n'était pas un rêve, mais la réalité.

Les vampires lui avait enlevé sa mère, ainsi que manqué de peu de le tué lui. Il se souviendrait toujours de cette douleur qui l'avait balayé et ce son qui avait sifflé quelque seconde avant l'impact. Harold avait été plongé pendant plus d'un moi dans un sommeil profond, tendis que les médecin faisait tout leur possible pour le sauver.

Il secoua la tête pour se rependre et enfila en vitesse sa tenu.

Elle ressemblait à une tenu de cérémonie militaire à grand col de couleur noir. Le haut du costume variait selon les envie de ceux qui les portait. Soit taillé court au niveau de la ceinture, soit un peu plus long jusqu'à mi-cuisse, ce qu'Harold avait choisi. Il y avait possibilité aussi qu'il soit entre-ouvert à la manière un perfecto, des boutons était donc installé pour ça. La couleur des épaulettes, et des doubles bandelettes aux bout des manches était personnalisable également. Ceux d'harold étaient vert et tenait son uniforme fermé.

(Pour vous donner une idée de à quoi ça ressemble, à moins que ma description vous suffisse, vous cherchez Seraph of the end Yuichiro pour la tenu des gars, et Seraph of the end Shinoa pour les filles. J'ai changé quelque détails, mais l'idée principal de la tenu viens de là ^^)

Après avoir enfilé son pantalon noir et ses longues bottes également noir, Harold se dirigeait vers l'extérieur. Au moment ou la porte s'était ouverte, un accueille tout sauf chaleureux l'attendait. Astrid se tenait là, les bras croisé et le regard froncé.

Tout comme pour les hommes, les femmes avaient aussi de la disparité pour le choix de la tenu. Astrid avait opté pour un haut long qui se terminait en jupe, les épaulettes et les bandelettes étaient de couleur bleu ciel, avec un pantalon fin prêt du corps et d'une longue paire de bottes. Elle portait également une écharpe bleu autour du cou.

« Tu ne comptais pas nous fausser compagnie j'espère... ?

-Qui ça ? Moi ? Enfin, Astrid, je ne suis pas de ce genre là !

-On a été privé de toute activité pendant deux semaines par ta faute, Harold. Tu veux vraiment que tout le monde te tourne le dos ?

-Lâche moi la grappe avec ça, Astrid. J'ai pas besoin de ça dés le matin. »

Harold fermait à clef sa porte avant d'avancer calmement dans le long couloir, Astrid lui emboîtait le pas sans rien ajouter d'autre. Une fois sorti du bâtiment, la fraîcheur matinal fit frissonner Harold.

« Vous vous êtes encore engueulé avec ton père hier soir ?

-Comme chaque soir j'ai envie de te dire. » Répondit-il d'un air blasé. « Il ne veut rien entendre. Viggo lui au moins il m'écoute.

-Sympas pour moi. » Fit Astrid avec un air boudeur, faisant rire Harold.

Il atteignirent la cafette du camps tenu par Gueulford qui était également armurier. Après s'être servis, le duo allait s'installer sur une table au fond de la salle. Sur le passage, certaines personne de leur régiment avait défiguré Harold, mais celui-ci ne leur tenait pas rigueur. Une fois assis face à face, il commencèrent leur festin.

« Bon appétit.

-C'est encore pire que je pensais... » Fit la blonde en entamant son repas.

« Ils vont bien finir par se lasser.

-Ou a te balancer par-dessus le mur. C'est aux chois.

-Il ne ferons rien d'idiot, crois-moi.

-Ne me dis pas que tu te crois intouchable, juste parce que ton père commande ?

-Très bien je n'le dis pas. »

Astrid soupirait profondément avant de se replonger dans son repas tout comme Harold. Une fois fini, ils décidaient de traîner un peu à l'abri, mais ce n'était pas sans compter sur quelque désagrément. Deux autres jeunes de leurs âge venaient de se rentrer dedans, l'un s'étant reçu le plateau de l'autre en plein sur les pieds, il voulait régler ça tout de suite ! Il était déjà connu pour être un sacré fouteur de trouble, Erwin qui s'appellait, avec sa bande de larbin.

« Hé la naine tu peux pas faire attention !?

-Je... Je suis désolé ? » Dit ce dernier avec une voix plutôt clair et aigu.

-Ho t'es le nouveau transféré ? » Demanda l'un des larbin qui avait le crane rasé. « On m'avait dis que t'était un espèce de transsexuelle bizarre, mais je m'attendais pas à ça ! »

Presque toute la cafette s'était mis à rire, excepté notre duo et l'agressé.

« C'est vrais que c'est pas facile de savoir si t'es mâle ou femelle ! » Reprit Erwin.

« ... »

Le jeune garçon aux cheveux noir fixait Erwin, sans dire un mot, ce qui énerva le blond qui envoya immédiatement un coup de poing dans la tronche du maigrelet aux cheveux long ! Il enchaîna ensuite avec un série de coup de pied, sans qu'il ne puisse se défendre.

« Ne t'avise plus jamais de me regarder comme ça ! » Le menaça-t-il accompagné d'un mollard tout en lui vidant son plateau sur la tête.

Le jeune maigrelet attendit que ses agresseurs s'éloigne pour se redresser, ramasser le peu de nourriture qu'il avait, jusqu'à ce que sa main touche celle d'Harold qui était venu l'aider. Une fois debout, il le remerciait poliment.

« T'en fais pas pour cet abrutie. Il adore tester les limites des gens. Monsieur se croit tout permis parce que son père fait partie des généraux.

-Tu n'es pas le mieux placé pour dire ça, Harold. » Commenta Astrid derrière lui avec un léger rire en voyant le regard noir qu'il lui adressait.

« T'es nouveau à ce que je vois ?

-Mon nom est Sven Cobadix. Enchanté de faire vôtre connaissance.

-Harold Haddock. Et la pie derrière moi c'est Astrid. »

Il reçu un petite tape derrière la tête pour cette remarque. La blonde prit à son tour la parole après lui avoir serrer la main pour l'inviter à leur table. Sven arrangeait ses longs cheveux noir lissé qui lui arrivait à la nuque.

« Sais-tu dans quelle régiment tu es ?

-Pas encore, mais on m'a dis que j'avais une forte chance d'être dans le 420ème.

-Aie, le même qu'Edwin et ses débiles...

-Loin de moi l'idée de me moquer de toi, Sven, mais c'est censé être un régiment pour les élites et... Enfin tu vois... ?

-Je vois ce que vous insinuez Harold. Mais ne vous en faite pas pour moi, j'ai été à bonne école.

-Et puis il ne faut jamais se fier au apparence. » Précisait Astrid en donnant un coup de coude à son voisin.

Sven souriait timidement derrière ses cheveux qui cachait maintenant un partie de son visage. Il commençait en silence à manger le peu de chose qu'il avait ramassé. Harold avait de la peine pour lui...

« Tu sais, je pense que si tu explique au cuistot ce qui s'est passé, il te redonnera un plateau. Il en a pas l'air comme ça, avec sa main en moins et sa prothèse à la jambe, mais c'est un vrais cœur d'or, en plus d'être un excellent chef.

-Je ne veux pas abuser de sa gentillesse. C'est déjà bien aimable à vous de m'avoir aidé. Je vous remercie d'ailleurs, excusez mon impolitesse.

-T'en fais pas, Sven.

-Mais juste une chose. » Dit Astrid « Essaye de te décoincé, ou de parler sans toute ces formes de politesses, vouvoyer etc, certain n'aime pas trop ça et ils vont te prendre comme bouc émissaire. Ça serrait dommage... »

Sven acquiesça sans bruit, ayant la bouche pleine. Après avoir avalait, ils les fixaient chacun leur tour. Quelque chose le tracassait... Ils n'y prêtèrent guerre attention, car Harold se demandait à voix haute s'il allait pouvoir rouler aujourd'hui, ce qui mit Astrid furax !

« Harold ! Je te jure que si on se reprend tous une interdiction à cause de cet engin, je la démonte et la balance par-dessus le mur !

-Je me demande ce que ça ferait de sauter du haut du mur, de rouler dessus et d'être réceptionné en bas par un tremplin... Les sensation doivent être éééééééééénorme...

-T'es pas sérieux quand même... ?

-Je suis plus que sérieux ! » Dit-il sarcastiquement.

Astrid était perdu pendant un court instant... Était-il en train de se payer sa tête... ? Alors qu'elle armait son poing pour le frapper, Sven poussait un léger rire qui attirait l'attention sur lui.

« Je vous connais que depuis peu, mais vous êtes un sacré numéro tout les deux ! On dirais presque un couple de p'tit vieux !

-Nous un couple ?! » Crièrent-ils presque !

« J'ai dis : on dirais un couple. Je sais que ces choses là sont interdites.

-Ça serrait la galère totale oui ! Déjà que la moitié des chefs veulent ma tête, ainsi qu'une partie des régiment... J'ai pas besoin de me rajouter ça. »

Harold avait dis ça sans penser à mal et il n'avait pas fait attention à l'air d'Astrid qui s'était assombri un court instant. Ça lui avait fait vraiment mal... Sven semblait avoir remarqué, mais ne fit rien pour dissiper le malaise ambiant...

« Ouais. C'est vrais que ce serrait stupide de te rajouter ça. Je vais voir Ingrid. » Dit-elle froidement en se levant et en bousculant à moitié Harold.

« Hé ho doucement ! Attend-moi je...

-Pas besoin. Je peux faire trois mètres toute seule. » Elle pressait le pas car elle sentait que qu'elle allait lui fracasser la tronche.

Harold lui, restait assis à la regardait partir en se frottant la tête, confus. Sven quant à lui roulait les yeux au ciel avant de se lever pour aller déposer son plateau.

Alors qu'Astrid allait passer sa journée avec ses amis, Harold en avait profité pour s'évader à moto.
------------------
Harold et Astrid se connaissent depuis un bout de temps, depuis qu'ils ont six ans. Ils ne sont pas amis d'enfance, ni à cause des amitiés de leur famille, mais grâce au hasard. En effet, Valka, de son vivant, était un docteur très réputé. Et elle était souvent amené à soigner des gens, en plus de traiter des dossiers importants.


C'était d'ailleurs en partie avec ses recherches que les armes anti-vampire avait vue le jour, en collaboration avec ses collègues américains.


Un jour, en Octobre 2070, alors qu'elle allait vers une autres grande ville en compagnie d'Harold, ils avait fait halte dans un petit village qui semblait être abandonné. Alors qu'ils cherchaient des ressources, mère et fils avaient entendu du bruit provenant d'une maison, ils allaient donc vérifier ce que c'était. Ils tombaient nez à nez avec ce qui ressemblait à des brigands ! Malgré le malheur qui accablait le monde, il y avait toujours des individus pour causer du tord aux autres ! Deux personnes étaient allongé au sol, mortes. Sans plus attendre, Valka avait prit son arme pour abattre ces affreux ! Poussé par une intuition, elle cherchait dans tout les recoins de la maison car elle sentait qu'une personne y était caché. Harold tombait finalement sur Astrid en fouillant dans un placard. Son regard était sombre et il était impossible pour Valka de l'approcher pendant un moment. La jeune fille avait finalement accepté de se faire examiné et emmener par ces deux étranger, après tout ici elle n'avait plus rien...


Depuis cette date, Astrid avait rejoint la famille Haddock. Elle partageait leurs moments, leurs éclats de rire, leurs peine aussi... Même qu'à l'époque elle se disait être comme une sœur pour Harold, elle ne se faisait pas d'illusion. Elle s'inquiétait beaucoup pour lui. Quand il allait faire ses viré en moto elle s'imaginait toujours les pires scénarios... Elle l'aimait, c'était un fait avéré, mais lui... ? Était-il aveugle ? Intimidé ? Ou tout simplement pas intéressait par elle... Après tout : Il ne voulait pas se rajouter ça en problème.

xoOox

Transylvanie. Château de Bran (du compte dracula). Zone contrôlé par les vampires.

Kasain se promenait dans le château de la Reine Mina.

Ce dernier avait revêtu un grand manteau rouge sang constamment ouvert muni d'un col noir, ainsi qu'une paire de gants noir. La totalité du reste de sa tenu était rouge également, son haut était tenu fermé par trois grosses sangles noir à boucle argenté et ses manches relevé jusqu'aux coudes.

(Voir la tenu de : Dante. Dans l'animé : Devil may cry. Si vous voulez plus de détail ^^)

Depuis son « évasion » du Pentagone, son pentacle d'invocation n'avait pas encore été refait, par manque de temps de la Reine Mina.

Il pénétrait dans la salle du trône de cette dernière, une immense salle éclairé avec une dizaine de marche vers le fond pour monter au niveau du siège ou se tenait la Reine. Alors qu'elle remplissait des fioles de son sang, elle était en partie surprise de l'entré quelque peu bruyante de l'un de ses plus anciens fidèle, mais ne donnait pas l'ordre à ses gardes de l'arrêter. Une fois face à elle et après une révérence, l'homme aux cheveux noir lui fit part de la raison de sa présence ici.

« Mission rempli avec succès, ma Reine.

-Fort bien, merci Kasain ! Je savais que j'avais demandé à la bonne personne. Comment se portent les villes bétails aux alentours ?

-Nous avons eu échos que des membres du B.E.V auraient intégré certaine zone dans le but de vous nuire.

-Les imbéciles.

-Devons-nous les traquer, ma Reine ?

-Non. Laisse les agir. Nous attendrons le moment le plus opportun pour couper la tête du serpent. »

Elle refermait sa fiole avant de dresser son regard vers Kasain et de se lever.

« J'ai horreur des troubles-fêtes et de ces gens désobéissants.

-Les choses seront faites selon vos ordres, ma Reine.

-Je l'espère mon cher Kasain. Oh et je vais bientôt avoir du temps pour ton pentacle. C'est regrettable que le dernier se soit effacé par manque de sang... Ces humains, ils devraient tous périr pour t'avoir infligé un tel traitement ! Mais je suis rassuré de voir tu n'as sombré dans la folie. 600Ans sans la moindre goutte de sang. »

Elle lui effleurait les lèvres avec son pouce, tendis que leur regard étaient plongé l'un dans l'autre.

« Cela a dû être intenable... pauvre petit Kasain... » Dit-elle d'un ton des plus en plus séduisant.

Mais Kasain n'en avait visiblement rien à faire. Il attrapait avec délicatesse les mains de la Reine pour y déposer un baiser avant de sortir de la pièce.

Mina reprenait place sur son trône tout en chantonnant.
----------------------
Kasain allait rejoindre ensuite sa famille de vampire qui s'occupait de diverse façon. En le voyant rentrer, Berineda lui adressait un grand sourire, elle ne recevait malheureusement aucune réponse, aux grand bonheur de Carmine qui détestait son comportement de garce !

« Qu'a dit la Dame ?

-Reine Mina compte sur une éventuelle activité du B.E.V pour leur couper l'herbe sous le pied. Le destin des prisonniers ne change pas. On les questionnes et s'ils ne répondent pas, nous auvons cartier libre.

-Oooh... J'adore ça. » Fit Sunoha avec un grand sourire tout en aiguisant son katana.

« On vas donc patrouiller dans le secteur ?

-Exactement, Carmine. Restez vigilent, mais évitez de trop faire de vague. Si quoi que ce soit se passe, dispersez-vous le temps que les choses se calme.

-Et donc ? Quelle secteur on attaque en premier, chef ? »

xoOox

Lituanie, ville de Panevėžys sous contrôle des vampires.


Régiment 34 du B.E.V. 2 semaines plus tard.

La ville était en partie plongé dans le chaos. Un affrontement entre les membres du B.E.V et les vampires semblait inévitable ! Ils étaient plus d'une soixantaines en comptant les civiles qui ceux qui voulaient aidé, mais le groupe de vampire était bien trop fort... Le commandant du régiment 34, Alvin, avait bien failli perdre la vie en combat singulier contre l'un de ces monstres.

Retranchait dans un centre commercial partiellement abandonné, les blessé se faisaient soigner, tendis que d'autres exécutaient des tours de ronde. Éclairait par leur lampe torches un duo d'homme vérifiaient chaque recoin.

« Tu pense qu'ils vont nous poursuivre jusqu'où comme ça, Eret ?

-Ces bestioles sont pire que des tiques, Dagur ! Sois en sûr, ils ne vont pas nous lâcher de si tôt.

-J'espère qu'ils vont nous trouver avant l'équipe d'extraction. J'aimerais bien leur coller une chevrotine dans les dents !

-Et moi donc... »

Les vampires étaient effectivement pas loin. Caché dans la pénombres, deux yeux rouges les regardaient passer sans un bruit avec un léger sourire, avant de se diriger dans la direction opposé des humains.

« J'ai appris que l'un d'eux t'avais enlevé ta copine ?

-Ouais, y'a un peu plus de quatre ans, lors d'une formations des jeunes recrus. Ils ont été prit dans une embuscade. Je... Je sais qu'on avais été réquisitionné avant tout pour protéger les jeunes, quitte à en mourir à leur place... Le souci c'est qu'il ne reste qu'un survivant de cette équipe de bras cassé...

-Navré de l'apprendre Eret... Tu sais quoi ? Si on tombe sur des vampires, je te laisserais le dernier pour que tu la venge !

-Ça ne serra pas nécessaire. Je lui ai promis d'éliminer tout les vampires ! J'en ai fait le serment !

-Alors commençons par ceux droit devant ! »

Un groupe de six individus, recouvert d'une grande cape noir à capuche, courrait dans leur direction ! Eret s'agenouillait pour avoir une meilleur précision, tendis que Dagur avait prit ses deux fusil à canon scié tout en leur fonçant droit dessus !

« Approchez bande d'affreux ! J'vais vous passer le goût du sang moi ! »

Ils dégainèrent tous leur arme et tentèrent chacun leur tour de découper Dagur, mais celui-ci était bien trop agile ! Il glissait sur le sol en tirant une première cartouche dans le genou d'un vampire, avant de se relever en lui donnant un coup de pied en pleine face ! Un autre s'approchait et l'instant d'après son sang avait recouvert les murs. Deux furent tué par Eret, d'une balle dans la tête. Dagur tiraient ensuite ses trois dernières cartouches, se qui signait la fin du combat. Quoi que... il en restait un.

« Hé mon pote ? Ça va ? T'as pas l'air bien ! » Dit le roux d'un ton sarcastique et quelque peu excité par l'adrénaline.

« Vas crever raclure !

-Ohohoh ! Il m'a insulté ! C'est mes préféré ceux-là ! »

Dagur donna un énorme coup de pied dans la mâchoire du vampire, l'ennemi face contre terre, il en profitait pour charger l'une de ses armes. Il avait prit ensuite un air grave qui ferrait peur à n'importe quel humain.

« Une dernière volonté ? » Il referma bruyamment son canon-scié.

« Vous le bétail... Vous vous pensez supérieur à vos maîtres... mais vous n'êtes rien d'autre... que des poches de sang sur pattes ! »

Comme poussait par un second souffle, le vampire s'était retourné vers sa victime, les canines bien en évidence, mais ce dernier venait de gober les canon de Dagur. Tout en étirant un long sourire sadique, celui-ci lui adressa que quelques mots.

« Maintenant dis bonsoir.

-Orduuuuuuuuuuuuuuuuure ! »

Dagur fit feu... avant d'exploser littéralement de joie !

« BOOM ! BYE-BYE LA TÊTE ! AAAAAAAAAHAHAHA ! Regarde ça Eret ! Ce connard est partout sur les murs !

-Dagur...

-Et t'as vue sa tronche quand il a bouffé mon flingue ! Aaahhahaha !

-DAGUR ! »Hurla Eret tout en le mettant en joue

« QUOI ?! Tu m'as bien dis que ça changeais rien si je te laissais un dernier ?

-BAISSE-TOI ABRUTIE ! »

Eret avait vue juste ! D'autres vampire s'approchait d'eux, dont l'un armé d'un Katana à la lame noir et qui ne cessait de répéter d'un rythme effréné la même chose : Tué.

Le reste du groupe s'était en partie remit sur pied. Les moins blessé parvenait à marcher, tendis que d'autre devait être transporté en brancard. Alvin essayait de se tenir informé des dernières nouvelles, mais lorsque des coups de feu et des hurlements avaient résonné dans le bâtiment, la décision était prise !

« TOUT LE MONDE DEHORS ! »

Chacun tentait tant bien que mal d'avancer, certain trébucher mais était rattrapé à temps par Eret et Dagur qui les avaient rejoint en quatrième vitesse !
------------------
Sur le toit d'un bâtiment voisin, Carmine observait les différentes sortis avec le plus grand des calmes, dissimulé sous sa cape noir. Elle semblait apaisé, calme, mais pourtant ses mains risquait de briser son arc tellement elle le serrait fort ! La raison était bien plus qu'évidente.

Berineda.

Kasain lui avait refilé la pire des allier pour cette tâches ! Heureusement, il y avait Nagali, une vampire au cheveux noir, plutôt court et coiffé en bataille. Vêtu d'un haut blanc semblable à un body, muni de longue manche noir qui laissait entrevoir ses fines épaules et d'une jupe fendu en deux jusqu'au nombril. Nagali, ou Nali, comme aimait l'appelait Carmine, étaient toute deux des vieilles connaissance.

Cette dernière venait juste de revenir.

« Les explosif sont en place chef !

-Parfait. Attendons qu'ils s'approchent de la porte pour les enterrer vivant. Les autres s'occuperont d'en sauver quelques-uns pour les questionner !

-C'est quand même dommage d'en arriver là quand même... Dans le lot y'a des beaux spécimens...

-Beaux comment ? » Demanda Berineda.

« Tout en muscle. Robuste. Fort... Brun ou roux...

-Vous êtes pas possible toute les deux ! C'est des humains voyons ! Laissez-les vous approchez et vous verrez comment ça finira...

-Oh allez Carmine ! Me dis pas que t'as jamais eu le béguin pour un humain ? Faut bien se l'avouer, certain on un grand charme...

-Enfin Nagali ! Tu sais bien que mademoiselle la soigneuse n'a d'yeux que pour son créateur ! D'ailleurs, vous allez vous officialisez quand tout les deux ?

-M-m-mais y'a rien du tout entre le premier géniteur et moi ! Ça va pas la tête ?! »

Berineda s'approchait de la brune en lui donnant des petits coup de coude.

« On est pas aveugle et loin d'être bête tu sais. Tu vas pas me dire que c'est pour le travail que tu dors pratiquement toute les nuits avec lui ?

-Mais alors paaaaaaas du tout ! Si j'y vais c'est pour... Et depuis quand tu espionne ce qui se passe dans la chambre de nôtre premier géniteur ?!

-Ça m'arrive de laisser traîner par inadvertance une oreille à droite à gauche...

-Par inadvertance ? Tu nous stalke carrément... » Carmine étirait un grand sourire sadique. « Qu'est-ce que te ferrais Kasain s'il l'apprenait...

-Ooooh comme c'est mignon ! Tu l'appelle par son prénom maintenant ! Tu le cri aussi quand il te fait la fête ? Où l'appelle-tu premier géniteur ? »

Carmine commençait à avoir les oreilles qui chauffaient. Si Berineda ne la fermait pas tout de suite, ce serrait sur elle qu'elle tirerait, pas sur les explosif ! Elle respirait profondément pour reprendre son calme tendis que la blonde continuait de rire. Nagali souriait dans son coin. Elle trouvait qu'elles se comportaient comme des sœur avec leur conversation puéril et leurs engueulade... Mais elle préférait ne pas abordé le sujet, car la dernière fois cela avait mis Carmine dans une telle rage qu'elle avait démoli une partie d'un mur d'une cité il y a quelques années en arrière ! Tout le monde avait fait profile bas ce jour-là, même Kasain et Sunoha semblait s'être enterrés pour pas l'énerver...

Des coups de feu firent cesser les discussions. Les trois vampires s'étaient approché du bord du toit pour tenter de voir quelque chose, mais seul Carmine parvenait à y voir clairement grâce à son arc qui lui donnait la capacité de voir telle un aigle. Les humains était effectivement en train de sortir du centre ! Elle chargeait donc un tire, mais ne lâchait pas sa flèche immédiatement, car les dires de Nagali persistait toujours dans sa tête, alors elle allait y jeter un œil pour voir si elle disait vrais ! Les premiers sorti semblaient plutôt banal... Soit Nagali avait des goût bizarre, soit elle mentait juste pour faire baver cette idiote de Berineda...

C'est à ce moment que Dagur et Eret étaient apparue, armes à la main ! Ils tiraient vers l'intérieur du bâtiments, des cris de douleurs s'élevait de là-bas ! Des vampires mourraient, et pourtant, Carmine ne réagissait pas... Elle avait les pupilles dilaté semblable à celle des chats qui voyaient une pelote de laine ! Ses deux amies avaient beau l'appeler rien n'y faisait ! Était-elle devenu sourde ? Ou était-ce la présence de ces deux mâles humains qui la rendaient ainsi ?

« MAIS BORDEL CARMINE ?! TIRE BON SANG ! » Lui hurla Nagali dans les oreilles !

Elle lâchait sa flèche subitement, mais la trajectoire était plus qu'aléatoire ! Le sifflement strident et distinctif de son arc attirait l'attention de tout les humains, avant que l'un d'eux ne se prennent la flèche en pleine tête, le clouant au sol !

« Y'EN A AUSSI LÀ-HAUT ! FEU À VOLONTER ! »

Les trois vampires s'étaient instantanément baissé pour éviter la pluie de balle ! Des hélicoptères arrivaient au même moment pour extraire les humains ainsi qu'une poignée de civil. Alors qu'ils décollaient une fois tout le monde monté dedans, les vampires restant du bâtiment faisaient irruption à l'extérieur. En voyant qu'ils allaient s'échapper, Sunoha avait rengainer son arme avant de se précipiter vers l'appareil et de s'accrocher à la vitre du cockpit ! Il abattait son poing sur cette dernière sous le regard terrifiait des pilotes ! Dagur qui était dans cet hélicoptère là avait prit son arme et c'était dirigé vers la vitre. Il la tendit vers lui, alors que le vampire persistait à frapper encore et encore !

« Bye-bye le samurai. »

Mais avant qu'il ne tire, une flèche de Carmine avait transpercé la vitre de par en par, brisant au passage l'arme de Dagur et laissant la voie libre à Sunoha pour finalement lâcher prise...

Les cinq appareils s'éloignaient sous le regard des vampires.

« JE PEUX SAVOIR CE QUI A FOIRÉ ?! » Hurla un vampire qui sortait du bâtiment.

« Calme-toi, Zack, rien à foiré.

-Bien-sûr que si ! Et pas qu'un peu ! De toute façon je vois pas pourquoi je demande, tout le monde sait ce qui a foiré ! »

Tout les vampires s'étaient tourné vers le trio de jeune femme qui venait d'arriver. Le vampire trouble-fête s'approchait d'elle en continuant de brayer !

« Alors ? Heureuse la bonne à rien ?! C'est du beau travail ça ! Braaaavo ! Regarde ce que t'as fait ! »

Elle jetait un regard à droit puis à gauche, avant de hausser un sourcil.

« C'est ça fait la maline ma p'tite ! On verra comment Mina encaissera cet échec ! Elle vas forcément te forcer à rester un moment avec moi pour que j'alimente ma famille. C'est la moindre des choses, vue que plus de la moitié est morte par ta faute !

-Les jugements de Reine Mina ne regarde que elle. Ne prend pas de décision à sa place.

-Oh mais c'est tout vue Kasain ! Tu me léguera cette putain pour les cent ans à venir !

-Non. »

Zack se tourna vers le brun, les yeux écarquillés par la colère !

« Comment ça « non » ?! Tu n'as pas le choix mon gars ! Je prendrais tout le monde à témoin !

-Est-ce que quelques-uns à vue, ou entendu quelque chose... ? » Demanda calmement Kasain.

Tout le monde fuyait son regard.

« Cette mission à été un échec oui. Mais pas par la faute de ma famille. Mais par l'incompétence de la tienne.

-Quoi ?! T-t-tu te fou d'moi là ?!

-Tes hommes on attaqué les premiers, alors que j'avais clairement expliqué le plan. On les encercle, puis on les pousse vers l'extérieur ou les attendent des explosif conçu par Nagali. C'était simple, non ?

-Mais c'est elle qui n'a pas déclenché l'explosion ! C'était à elle de les empêcher de s'enfuir !

-Sunoha à risqué sa vie pour en ramener au sol. Et ni toi, ni tes chiens avaient bougé le petit doigt pour le soutenir.

-Je... Je... Raaah ! Assez parler on rentre ! On verra ce que cette conne de Mina dira. »

Alors que Zack avait tourné les talons, Kasain venait de le saisir par le col violemment !

« Je te prierais d'avoir du respect pour tes aîné, et toute nôtre espèce. Ce n'est pas parce que tu es chef de famille que tu dois te croire tout permis, surtout à l'égard de nôtre Reine.

-Tu ose me menacer ?! Tu veux te battre c'est ça ?!

-Me battre ne servirait à rien. Tu as déjà perdu d'avance. Mais si tu veux que Reine Mina règle ce problème, je n'en vois pas d'inconvénient. Nous verrons bien qui de nous deux se ferra punir, mais je préfère t'avertir... Mina déborde d'imagination pour ce qui est des corrections. Le dernier qui l'a déçu s'est fait marqué le cul au fer rouge... Vingt huit fois d'affilé. »

Kasain lâchait enfin prise, avant de donner l'ordre de se mettre en marche. Zack lui était à l'arrière, le regard vitreux...

« Vingt huit fois... C'était pas une blague... » Murmurait-il tout bas.

xoOox

Q.G du B.E.V en Angleterre.

« Messieurs. Je vous annonce que la dernière opération à été en partie un fiasco ! Les vampires nous on débusqué plus vite que prévu, confirmant mes craintes comme quoi un espion se trouve dans nos rand ! Cependant ! Nous avons récolté un bon nombre d'information ! Nous ne savions pas pourquoi les vampires s'obstinaient à protéger les terres de Russie, mais grâce aux courages et aux sacrifice de certain de nos hommes, nous avons appris qu'une arme massive se cachait là-bas ! Elle doit être redoutable, vue que des nombreuses cibles de rand S on été aperçu. Mina n'a certainement pas placé ses plus grosses pièces ici par hasard !

-Qu'allons-nous faire, Général ? » Demanda Alvin. « Si, comme vous le dites, des vampires de rand S se trouve là-bas, je doute que des hommes seraient assez inconscient pour y aller en sachant qu'ils y laisseront à coup sûr leur vie !

-Détrompez-vous ! Il y a un groupe que nous n'avons pas encore utilisé. Le régiment 588.

-Général. Loin de moi l'idée de vous manquer de respect, mais c'est le pire groupe au sein du B.E.V. Les envoyer serrait à nôtre désavantage.

-Je sais que vôtre fils fait partie de ce régiment, Stoick. Mais ils nous serviront à tromper l'ennemi ! Il y a deux cite supposé renfermé l'arme. L'un d'eux est un faux, et nous savons lequel. Mais si nous laissons courir le bruit comme quoi une opération colossale est en marche, que les meilleurs y participerons, vrais cite ou non, Mina ne laissera pas passer l'occasion de faire de telles prisonniers !

-Vous voulez vous servir ce groupe comme appât ?!

-Ils auront cartes blanche pour agir. Mais n'ayez crainte, aux moindres problèmes nos hélicos seront prêt à décoller !

-Général. Je ne vois toujours pas l'intérêt d'envoyer nôtre groupe au casse-pipe sur un faux cite.

-J'y viens, Viggo. Pendant que le régiment 588, épaulé par le 420ème attaqueront le supposé cite, nos groupes d'élites interviendront sur le véritable cite ! Il seront attaqué sur deux endroit différents, mais vue que nous laisserons courir le bruit comme quoi le vrais cite est un faux et vice versa, ils laisseront celui-ci presque sans surveillance !

-Ingénieux. Ça reprend la tactique du débarquement de Normandie. Faire croire aux ennemi que les allier attaqueront en masse à un endroit pour finalement attaqué à un autres... Mais j'ai une question, pourquoi ne pas faire comme le débarquement, et laissez ce faux cite tranquille pour concentrer toute nos force sur un même point ?

-Car j'ai confiance en ces deux régiments. Je sais qu'aucune perte ne serra à déplorer. Vous sachant avec eux, j'ai une garantie de réussite supérieurs à quatre-vingt-dix-neuf pour-cent. Sur ce, allez vous préparer ! »

La dizaine d'hommes et de femmes se levèrent et prirent congé, excepté une femme aux cheveux blond.

« Général.

-Mala. Comment se déroule nôtre plan ?

-À la perfection, Général. Le sujet est arrivé à destination et a été recueilli par la cible.

-Bien... Préviens-moi dés que tu as des nouvelles.

-Oui Général. »
-------------------
Les deux régiments prirent connaissance de leur prochaine missions qui s'annonçait être capital ! Entrer derrière les ligne ennemi pour leur dérober une arme, ils avaient tous hâte de partir ! Face à tant d'entrain, Viggo semblait fier, tendis que Stoick restait septique et se disait qu'ils auraient pu leur dire qu'ils ne trouveraient rien...

Les deux régiments, totalisant deux-cent soixante hommes et femmes furent préparer durant les deux semaines qui suivaient. Des infos avaient fuité comme l'avait demandé le Général Drago, et ses espions et informateur lui confirmait comme quoi Mina déplacé ses pièces. La partie d'échec était donc lancé entre eux deux ! Drago jubilait d'avance de la terrasser en deux coup !
-------------
Mina, de son côté, avait trouvé une servante. Une pauvre fille abandonné qui traînait par-là. Elle lui avait fait tellement pitié qu'elle l'avait prise sous son aille. Elle cherchait justement une gouvernante pour s'occuper du ménage dans son immense château !
---------------------
« Tu pense qu'elle ressemble à quoi cette arme, Harold ?

-J'en ai aucune idée, Sven. Mais elle doit être immense sûrement pour que les vampires la protège ainsi. »

Ces deux-là était dans le garage, et le brun nettoyait son véhicule et lui apportait quelque réparation, tendis que l'autre était assis sur un pile de palette.

« J'ai un peu peur je t'avouerais...

-Je te prendrais pour un fou si tu n'avais pas peur, Sven !

-T'es déjà partie en mission ?

-Rien de très passionnant. Je fais en majorité surtout de la récupération de vivre et de carburant.

-D'accord... »

Il le regardait s'appliquer sans bruit. Quelque chose le tracassait !

« Dis Harold ? Il s'est passé quoi en Février 2078 ?

-J'ai eu 16ans, pourquoi ?

-Non ce n'est pas de ça que je voulais parler... Qu'est-ce qui est arrivé à l'équipe 7 durant l'entraînement... ? »

Harold s'arrêtait brusquement. Il fixait son reflet dans la carrosserie de sa moto.

« Qui t'as parlé de ça ?

-Il y'a beaucoup de bruit qui court dans mon régiment.

-Et qu'est-ce qui se dis sur moi au juste... ?

-Que... Que tu aurais laissé mourir tout tes compagnons lors d'une embuscade de vampire...

-C'est faux. N'écoute pas ces balivernes. »

Il recommençait sa tâche, mais moins énergique qu'avant. S'apercevant du malaise ambiant, Sven laissait Harold seul un moment. Quand ce dernier s'était retrouvé seul, une faible larme avait coulé le long de sa joue, alors que des souvenirs horribles lui revenait...

« Plus jamais ça... » Murmura-t-il pour lui-même.

-----

J'avais une petite question ^^ Est-ce que je garde cette idée de « rapport de baille » avec L'endroit, la date et si elle est ou non sous la tyrannie des vampires ?


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

6 Re: Entre Ombre et Lumière. le Ven 15 Sep 2017 - 11:11

Dark FrozenVl

avatar
La suite est disponible ^^ J'ai pas pu mettre la suite ici car le chapitre est trop long xDDDDD


https://www.fanfiction.net/s/12630432/3/Entre-Ombre-et-Lumi%C3%A8re


Bonne lecture ^^ Ja ne ^^


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

7 Re: Entre Ombre et Lumière. le Sam 30 Sep 2017 - 21:32

Dark FrozenVl

avatar


_______________________________________________
 2018 SERA MON ANNÉE !!! <3 <3 <3
TANT D'ANIMÉ <3 <3 <3  

D.W.O: Une aventure menant en enfer.



MES POUPETTES !!!!! :3 :3 :3 :3

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum