- Forum consacré au monde de Dragons de DreamWorks -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Dark FrozenVl

avatar
Oh ! Mais vois-je ?! Une fanfiction sauvage apparaît ?! Mais qu'est-ce donc que cela ? Oui Mesdames Mesdemoiselles Messieurs ! Vous n'avez pas mal vue ! Je réécris mon premier "chef-d'oeuvre" ! Qu'allez vous avoir dans cette fic ? Le seul moyen est de lire et de juger par vous-même !

Attention ! Même si vous avez déjà lu la première version d'Harold l'exilé, je vous invite tout de même à lire celle-là, car je prépare quelque surprise scénaristique à pas piqué des hannetons Wink

https://www.fanfiction.net/s/12219601/1/Destin-malchanceux-Harold-l-exil%C3%A9-r%C3%A9%C3%A9criture

Que serrait la vie sans ses petits soucis ? Chiante, je peux vous le garantir. Mais elle devient encore plus invivable, lorsque les gens l'aide à vous mettre au plus bas. Vous rabaisser. Comploter secrètement contre vous. ici, je n'ai ni ami, ni famille, ni même de l'aide. Juste des regards haineux et méprisant à mon encontre. Et pourquoi ça ? Par la seule faute de ma différence.

Rated: Fiction T - French - Drama/Mystery - Hiccup, Stoick - Words: 2,450 - Reviews: 2 - Favs: 1 - Follows: 3 -

Je vais être gentil et vous mettre le premier chapitre ici et je tiendrais également les gens au courant sur ce topic par rapport à la parution des prochains chapitres qui seront uniquement sur Fanfiction.net ! Razz

Intro et début de la fanfiction :

J'ai décider de réécrire Harold l'exilé dans un but simple Réparé les erreurs du passé et proposé une bonne histoire. Pour moi, « Harold l'exilé » est une catastrophe. Une malédiction. Ma bête noir. Même si les idées sont bien. Que l'histoire est super et tout. Elle me reste en travers de la gorge comme une mit de pain mal passé x) Bon, elle m'a aidé aussi à prendre conscience d'une chose J'ai beaucoup, beaaaaaauuuucoup améliorer mon écriture, mes fautes sont moins présentent et, je suis devenu encore plus barré qu'à l'origine Very Happy

Mesdames, Mesdemoiselles Messieurs, je vous présente, Harold l'exilé2.0 ! Alors oui, je sais de base j'étais censé la corriger sur la première version etc, mais enfaîte ça me saoulais tellement, que je préférais la réécrire sur sa totalité ! x) Alors voilà le commencement ! x)

L'histoire serra modifié par certain moment par rapport à l'histoire original, donc, même ceux qui on déjà eu la maaaaalchance de lire l'ancienne version, venez y jeter un œil, vous aurez des belles surprise et la nostalgie de revoir certaine scène tiré de ma toute première fanfiction Wink

« En même c'est sa réécriture espèce de con, ils s'attendent pas à voir autre chose que ce tas de fautes et de faux raccord »

Et petit message à l'attention des petites têtes blondes qui on cru bon de me rabaisser à l'époque, en me disant que j'étais nul et que je n'avais aucune originalité dans l'écriture etc etc blablabla... Je. Vous. B**e. Biiiiiiien profondément Very Happy Seigneur, quelle vulgarité ! x)

Boooooon. Maintenant que je me suis relâché, je vais vous laisser avec ma nouvelle et ancienne Fanfiction. Attention les yeux ! Ça va roxer du poney ma gueule ! YYYYYYYYYEAH ! Very Happy Place au Meeeeeeeeeeetaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal ! xD

Bonne lecture ! ^^

« Harold l'exilé : La réécriture. »

Destin malchanceux

Chapitre 1 :

Ce maudit matin.

Narration.

Ça, c'est Berk. Mon village. Un village de robuste et vaillant Vikings qui plus est ! Il y fait bon vivre, on vie de la pèche, de la chasse et des troques avec les île voisines. Nos maisons sont aussi robuste que les gens qui u habite ! Le seul problème, (car oui soyons clair, il y a toujours un problème) ce sont nos « voisins » ou plutôt, nos nuisibles. Certain ont, des rats, des mouches, des moustiques, ou bien encore des sanglier avec toutes leurs ribambelles de marcassin. Mais nous, nous sommes unique de A à Z. Même pour... ça. Nos nuisible courent, volent, nagent, grouillent sous la terre et crachent du feu ! Si ce n'est pire. Se sont, des Dragons !


oOo
Au même moment, cinq Dragons Vipères passèrent au-dessus du villages Vikings, l'incendiant en partie, tendis que d'autre dragons pillaient le bétail et les ressources. À ce moment précis, une frêle silhouette débarqua de nul pars. Ce pauvre gamin semblait terrifié et totalement paniqué ! Ce n'était autre qu'Harold. La honte du village, un bon à rien, un vaurien qui ne savait faire qu'une seule et unique chose. Déclencher une apocalypse à chacune de ses sorties, surtout lors des raids des Dragons. Même que tout le monde le repoussaient vers chez-lui, avec toute la gentillesse légendaire que disposait un viking.

-Dégage !

-Retourne chez-toi !

-Tu vas encore tout gâcher !

Harold ne voyait pas pourquoi il devait rester cloîtrer entre quatre murs, tendis que les autres jeunes du villages risquaient leurs vies ! C'était injuste ! Alors du coup, pour prouver sa valeur et son courage, ce soir, Harold Haddock troisième du nom, n'irait pas se coucher, sans avoir empaler la tête d'un Gronk ou même d'un Vipère sur un pique ! Il avait déjà tout prévu ! Si il était bien fière d'une chose que seul lui disposait, s'était bien son intelligence. Les bolas étaient placé et armé ! Le plan parfaitement ficelé dans sa tête ! Tout était fin prêt, pour qu'enfin il soit reconnu comme un vrai Viking digne de ce nom ! Le seul hic, c'était que son adversaire n'avait... pas vraiment la taille ni la hargne souhaité. Il se serait bien contenté d'un Gronk, même un peu souffrant, mais pas un Cauchemar Monstrueux par Thor !

Fuyant à toute vitesse, Harold zigzaguait entre les différents obstacles sur sa route. Un vikings, une charrette, un mouton ou encore le cadavre d'un dragon, pour une fois dans sa vie, Harold faisait des prouesse en gymnastique ! Son père serait drôlement surpris d'ailleurs, lui qui ne cessait de dire de lui qu'il n'était même pas foutu de mettre un pied devant l'autre sans tomber.

Harold était sorti du village pour venir ensuite se réfugiait dans l'arène, là ou s'étaient entraîné tout les apprenti-guerriers, avant de devenir ce qu'ils étaient maintenant. Arrivant dans cet espèce d'amphithéâtre, il avait couru aussitôt se cacher derrière une palissade de bois. Main posé sur le cœur, il voulait s'assurer qu'il n'allait pas le lâcher à un moment si critique ! Il tenta donc de calmer sa respiration en fermant les yeux, pour se concentrer sur... Rien. Le vide. Le néant. Sa respiration se calmait petit à petit, reprenant assez vite un rythme normal. Et puis, cette chaleureuse brise dans ses cheveux lui procurait tellement de bien...

Harold... Lève la tête pour voir ?

Intriguait par ce courant d'air chaud, il avait levé la tête pour se retrouver face au dragon qui ne semblait pas d'humeur. Comme tout les dragons enfaîtes... Se levant avec précipitation, Harold s'était mit à courir dans toute l'arène en hurlant de peur, suivit de prêt par les flammes du Cauchemar qui semblait s'amuser comme un p'tit fou.

Très vite, le feu s'était rependu et les flammes étaient visibles du village. Stoik en voyant cela s'en était pincé l'arrête du nez, tout en imaginant tout les scénarios possible qui n'incluaient pas son erreur de fils. Même que l'assaut était pratiquement fini, il n'y avait pas trop de casse. Mais bon, il pouvait toujours compter sur son fils pour rectifier le tir.

Au moment ou le chef du village était arrivé -escorté par une vingtaine d'hommes- il vit avec impuissance une petite poignée de dragons s'envoler de l'arène, les pattes chargées de choses diverses, tendis que l'endroit brûlait à petit feu, lentement. Tout les Berkiens s'étaient afféré à la tache pour maîtriser et éteindre l'incendie, tous, sauf un qui restait introuvable car il se faisait déjà sermonner par son père.

-Encore bravo ! Je te félicite même ! Je devine que ton « génie » a encore fait des siennes ? Tu te rend compte un peu de ce que tu as fait ?!

Harold ne disait rien, les yeux fixé sur le sol, honteux de ce qu'il avait causé, encore. C'était devenu une habitude pour lui, depuis ces quinze dernières années, de se faire rabaisser. Lui qui voulait être remarqué, voilà que des villageois s'arrêtaient à leur niveau tendis qu'Harold continuait de se faire engueuler.

-Je commence vraiment à en avoir mare Harold ! Qu'est-ce que je vais faire de toi ? T'attacher et te muselé pour que tu ne casse plus rien ?!

-Arrêter de me crier dessus serait déjà un bon début. Murmura Harold en roulant les yeux au ciel.

Stoik faisait les cents pas, tendis que son fils le regardait lui et les Beurkiens qui semblaient s'amuser de la situation. Son père lui avait finalement ordonné de rentrer, sans rien casser d'autre. Il en avait des bonnes par-moment. En route, il eut la chance de croiser Rustik, son crétin de cousin, accompagné de ses amis habituels.

-Encore bravo, Harold. Et merci ! Grâce à toi, aucun d'entre nous ne pourra passer ses épreuves pour devenir un guerrier digne de ce nom avant un bon moment !

Après ces quelques reproches, il le fit tomber à la renverse avec sa force de beauf, causant l'éclat de rire général dans le groupe de jeune. Rentrant chez-lui à pas lent, Harold ne cessait de se répéter que rien ne pouvait être pire que cette journée et que demain serrait beaucoup mieux. Il dressait ensuite la table pour lui et son père. Sa mère, Valka, avait perdu la vie le jour de sa naissance. Une fois la table mise et le dîner préparé, en partie, Harold s'était occupé d'alimenté le feu dans le foyer de la cheminé. Fixant les flammes qui consumait les bûches, il s'était accroupie devant ce spectacle hypnotisant. Au bout de quelque heure, Stoick était enfin de retour à la demeure familial. Les deux hommes s'échangèrent de brève salutation, avant de s'installer à table. Le regard de Stoick était fuyant, ses mouvements désordonné et il tremblotait. Il se mit ensuite à se parler à lui même à voix haute.

-Pars Thor, qu'est-ce qu'elle penserait de tout ça...

Harold devinait facilement que son père parlait de Valka. Mais ce qui était intriguant pour lui, s'avérait être ce que son père disait. Parlait-il de lui ? De la situation au village ? Harold décidait donc de se lancer à l'eau.

-Qu'est-ce qui se passe, papa ?

Ce dernier se tenait la tête d'une main, tendis que l'autre pianoté nerveusement la table. Son regard était dans le vide et sa mine triste et pâle. Alors qu'Harold s'apprêtait à répéter sa question, son père le devança.

-Le conseil a parlé de toi tout à l'heure...

-Ha ? Et qu'ont-ils dis ? Mes inventions leurs plaise finalement ? Tenta de plaisanter Harold.

-Cesse de dire n'importe quoi enfin ! Tu ne rend même pas compte de la gravité de la situation !

Le fils ne fit donc pu aucune remarque et laissa son père parler.

-Ils en avaient marre qu'à chacune de tes sorties que tu casse et gâche tout ! Ils disaient qu'après les dragons, tu étais la causse qui nous revenais le plus cher niveau réparation ! Sais-tu ce que ça va nous coûter de rénover l'arène et de capturer des dragons ? Les expéditions et le temps que ça va prendre ? Si on arrive à en attraper bien-entendu. Sinon, nous allons devoir en acheter, mais nous garder au maximum l'or de Berk en vue de l'hiver qui approche à grand pas.

Père et fils se regardaient ensuite sans dire un mot. Stoik avait encore tellement de chose à dire, mais rien ne voulait sortir, sachant que dès qu'il allait aborder le sujet, il n'allait plus pouvoir en placer une en paix.

-Mildiou nous a donc proposé des solutions pour régler les problèmes. Tout les problèmes.

Stoik se leva lentement, suivi par le regard de son fils qui ne faisait qu'écouter silencieusement. Il s'était approché ensuite de la cheminé pour la réapprovisionner en bois. Les traits tristes de son visage était amplifié par la lumière que procurait le foyé.

-Et donc ? Qu'a trouvé cet éleveur de mouton comme solutions ?

-Tu fais partie de ces problèmes Harold ! Gronda sévèrement son père. Pourquoi n'écoutes-tu donc pas quand je te demande simplement, de rester ici !? Pourquoi tu ne m'écoute pas comme un fils à son père ?!

-Je te retourne la question ? Enchaîna Harold en le défiant du regard. Et puis, j'ai plus l'impression que tu me parle du chef à son citoyen qu'autre chose !

-Oh cesse un peu de jouer la victime ! Comme si je ne t'écoutais jamais ?

-Non, c'est vrais tu m'écoute... Mais seulement quand ça t'arrange !

Les esprits s'échauffaient de plus en plus et avec un caractère comme le leur, ce n'était pas prêt de se calmer.

-Tu veux parler ? Alors vas-y ! Je t'écoute ! L'invita Stoik. Je suis tout à toi !

-Non.

-Non ? Comment ça, non ?

-Je n'ai pas envie de te dire quoi que ce soit, car j'accepterais ma défaite ! Je veux que tu m'écoute quand moi j'ai envie ! Et non l'inverse.

-Tu ne veux pas parler ? Très bien ! C'est à moi alors !

Harold se leva brusquement et se rua dans l'escalier.

-Fils ?! Reviens ici ! On doit avoir une discutions au sujet de...

-JE N'AI AUCUNE ENVIE DE T'ÉCOUTER !

-Harold ! C'est vraiment, très important ! Il faut que tu le sache !

-TU ME LE DIRA DEMAIN ! LÀ JE SUIS FATIGUÉ ! BONNE NUIT !

Même que Stoik l'avait suivi dans l'escalier, ça ne lui avait pas empêcher de se faire claquer la porte au nez ! Il grognait et rager en lui-même ! Agacé par le comportement de son fils ! Il avait quinze ans et à son âge, il était loin d'être aussi dissident et invivable que lui ! Redescendant à pas lourd, il avait prit place sur l'un des fauteuils en peau et en fourrure, avant de pincer l'arrête du nez. De son côté, Harold avait enfoui sa tête dans son oreiller et le mordait pour se retenir de hurler !

oOo

Narration.

Ce jour là. J'aurais mieux fait de me taire et d'écouter mon père. Même si ce qu'il avait à me dire était dure à entendre et à avaler, surtout à cet âge, ça aurait évité que notre dernière discutions soit partie sur une dispute débile. Nous faisons des choix et ils ont des conséquences, grave et importante pour la plupart, et on aimerais faire machine arrière pour réparer nos erreur ! Mais il n'y a que dans le dessin ou l'écriture ou nous pouvons effacer les erreurs. On peux toujours essayer d'arranger les choses, quand ça vous tiens... Quand c'est accroché fermement à vous... Ça ne veut pas vous lâcher.


Alors cette réécriture ? Bien non ? Oui je sais, ça ne s'est pas passé comme ça dans la première version ! Mais comme ça, pour ceux qui découvre, ils ont le petit twist de fin !

Que voulait dire Stoik à son fils ? Pourquoi cela semblait si important ? Vous le verrez dans le prochain Wink

Si vous jouez le jeu et que vous n'allez par lire Harold l'exilé entre deux bien-sûr x)

L'idée de faire une petite part de narration au début et à la fin me plaît bien à moi ^^ Et vous ? ^^ Après, le mystère restera à savoir si Harold raconte ça sur une île paradisiaque entouré de ceux qu'il aime, dans une cellule, ou sur son lit de mort ! Smile

Byby mes petits louveteaux ! Et que le booyah veille sur vous ! Smile Bis ! Et à la prochaine ! ^^


_______________________________________________



Citation.:
Ils se moquent de moi parce que je suis différent.
Je me moque d'eux parce qu'ils sont tous les mêmes.
-Hikigaya Hachiman-

"Si vous n'aimez pas les règles, respectez-les, atteignez le sommet...et changez-les!''
-Kurumi Tokisaki-


''J'ai regardé la stupidité de l'humanité à travers le viseur de mon fusil''
-Sniper Wolf-

La Mort demande à la Vie:
"pourquoi les gens te préfère à moi ?"
Elle lui répond:
"Parce que je suis un merveilleux mensonge et toi une triste réalité."

Dark FrozenVl

avatar
Chapitre 2 posté ! ^^ Bonne lecture ! Smile


_______________________________________________



Citation.:
Ils se moquent de moi parce que je suis différent.
Je me moque d'eux parce qu'ils sont tous les mêmes.
-Hikigaya Hachiman-

"Si vous n'aimez pas les règles, respectez-les, atteignez le sommet...et changez-les!''
-Kurumi Tokisaki-


''J'ai regardé la stupidité de l'humanité à travers le viseur de mon fusil''
-Sniper Wolf-

La Mort demande à la Vie:
"pourquoi les gens te préfère à moi ?"
Elle lui répond:
"Parce que je suis un merveilleux mensonge et toi une triste réalité."

lexmad13009

avatar
A quand la suite S.T.P?


_______________________________________________
Signature:
       

Il y aura toujours dans ce monde Astrid plus Harold.

Dark FrozenVl

avatar
Alors je ne sais pas quand la suite arrivera, mais sache que je n'ai pas laissé tomber cette fic ^^ J'ai juste plus d'envie d'écrire Harkard pour le moment que les autres ^^
Désolé pour l'attente, ça fait plaisir de voir des gens qui attendent mes histoires ^^


_______________________________________________



Citation.:
Ils se moquent de moi parce que je suis différent.
Je me moque d'eux parce qu'ils sont tous les mêmes.
-Hikigaya Hachiman-

"Si vous n'aimez pas les règles, respectez-les, atteignez le sommet...et changez-les!''
-Kurumi Tokisaki-


''J'ai regardé la stupidité de l'humanité à travers le viseur de mon fusil''
-Sniper Wolf-

La Mort demande à la Vie:
"pourquoi les gens te préfère à moi ?"
Elle lui répond:
"Parce que je suis un merveilleux mensonge et toi une triste réalité."

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum